Les émissions ont cessé en 2004, cette page reste pour mémoire. S'agissant de préparations d'émissions radiophoniques, je n'ai pas pris le temps de corriger les fautes d'orthographe ou de présentation.

 

Le jardin secret de Maître Acappella (bis)

Les émissions Inter Provence depuis janvier 2003.
sur France Bleu Provence.

Retour aux émissions de 1999 à 2002  

Retour au sommaire   Retour à la page de garde du site

Cliquez ci-dessous sur le titre d'émission qui vous intéresse.

AIGUES-MORTES +AMANDIER  + BANON + BONAPARTE + BORIESBARBENTANE + BROUSSE  + CABRIES CHEVAUX + CASSIS + CROIX DE CAMARGUECUCURON + EPEAUTRE + EXODUS + FREJUS + GABIAN + GARANCE + GAREOULT + GASPARD DE BESSE + GEMENOS + LACOSTE MALACHIER + MEJANES + MEOUNESPAGNOL + PASTORALES + PAUL ARENEPAUL FOUQUE PETITS MAITRES AIXOIS + ROGNES + ROUMANILLE + SAINT JEAN DE GARGUIER + SAINTE VICTOIRE + SAINT MARTIN DE BROMESSALAGON  + TOURS SARRASINES + VERQUIERES 

================================================================

AIGUES-MORTES.

Emission du 06 avril 2003

Bonjour Laurent, bonjour à tous ceux qui aiment à écouter par bribes l'histoire de notre Provence avec aujourd'hui un petit mot sur la capitale de la petite Camargue: Aigues-Mortes

Chez nous, l'histoire régionale s'agrémente souvent d'un peu de merveilleux et les légendes viennent parfois se mêler très subtilement aux réalités du passé, ne nous en plaignons pas. Cependant aujourd'hui en parlant d'Aigues-Mortes, je démystifierai une erreur souvent acquise qui veut qu'au moyen âge, la Méditerranée baignait les pieds des remparts d'Aigues-Mortes et que depuis le Rhône ait apporté des alluvions sur 15 kilomètres! Que nenni! Il est courant d'entendre que Saint Louis a embarqué à Aigues-Mortes pour la septième croisade en 1248 puis pour la dernière, celle qui lui fut fatale en 1270, ce n'est qu'à moitié vrai. Saint Louis avait voulu l'existence d'Aigues-Mortes dès 1240 dans un but commercial et si la ville avait effectivement un port sur les parties les plus profondes de l'étang de la Marette, on atteignait la Grand Mare seulement par des graus , g-r-a-u-x ou g-r-a-u-s qui sont des canaux naturels d'accès à la mer et celui qu'a fait recreuser et emprunté par la suite le bon roi Louis IX se nomme depuis lors le Grau Louis. Les croisades ont donc pris la mer quelque part entre les actuelles stations balnéaires voisines du Grau du Roi et de La Grande Motte. Enserrée dans ses remparts superbement conservés, la bourgade vers laquelle le monde a eu le regard tourné au milieu du XII° témoigne encore de son riche passé historique et les stigmates de l'histoire y sont encore visibles comme le montrera tout à l'heure la question du jour.

Tour prison

Question

L'un des monuments les plus connus et visités d'Aigues-Mortes est une haute tour ronde qui devint une redoutable prison et porte le prénom de l'une de ses pensionnaires.

Réponse

La tour de Constance.

Commentaires

La tour de Constance qui porte le prénom de la grand-mère de Saint Louis épouse du comte de Toulouse, est une trop célèbre prison dans laquelle se sont succédé le propre neveu du roi, des protestants, des camisards, et plus tard des bonapartistes. Elle possédait aussi de redoutables cachots pour femmes et son silence témoigne des drames qui s'y sont joués. Des gens y sont morts pour avoir revendiqué de vivre et de penser selon leur conscience

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

L'amandier

Emission du 26 10 2003

Paul ARENE, l'auteur de Domnine, Jean des Figues ou de la Chèvre d'or est enterré à Sisteron sous l'un  des arbres symboles du sud de la France l'amandier et à travers lui, j'ai voulu rappeler que cet arbre modeste dont la culture tendait à disparaître retrouve un nouveau souffle depuis un vingtaine d'années donc, Dieu merci, l'avenir du calisson et des confiseries à base de pâtes d'amande est assuré. Comme le rosier, le prunier ou le pécher, il fait partie de la famille des rosacées et permet toujours la mise en valeur de terrains pauvres caillouteux ou secs ce qui explique que la Corse, l'Aude et le Gard en soient les principaux producteurs.

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

BANON

Emission du 18 mai 2003

Bonjour Laurent et bonjour à tous les amateurs de saveurs du terroir car aujourd'hui nous parlerons du plus célèbre fromage de notre région : le Banon.

Adossé au plateau d'Albion près de la montagne de Lure, Banon a gardé son caractère authentique. Si vous y allez aujourd'hui à l'occasion de la fête du fromage, vous découvrirez ou retrouverez ce site médiéval dont il reste quelques remparts mais très vraisemblablement après avoir marché un bon kilomètre pour y parvenir tant l'affluence est importante pour la circonstance.

On dit que le Banon est connu depuis plus d'un millénaire mais les légendes ou mentions qui en sont faites sont sujettes à caution. Il n'en reste pas moins une spécialité très ancienne et nous pouvons faire confiance au célèbre précurseur visionnaire Jules Vernes qui avait repéré à Banon des fromages très estimés et encore plus à la même époque à Mistral qui dans son Trésor du Félibrige classe dans la rubrique Tomme (avec 2 M) la toumo de Luro, la tomme de Lure et dans la rubrique Fromage, Lou Froumage de Banoun , le fromage de Banon. La démarche en vue d' obtenir une appellation d'origine contrôlée "Banon" dans une zone géographique délimitée n'a eu évidemment aucun problème quant à la notoriété et à l'antériorité du produit et ça y est, il existe une appellation Banon.. La technique du caillé doux n'utilisant que du lait de chèvre et de la présure convient parfaitement à son affinage particulier sans oublier bien sûr de le tremper dans la gnôle pour obtenir de ce crémeux à cœur l'inimitable saveur et quand il est saupoudré d'un peu de pèbre d'ail, enfin de sarriette cela ne gâche rien. S'il est accompagné d'un Châteauneuf du Pape blanc ou d'un Cote du Ventoux selon l'humeur, on en apprécie toutes les fragrances.

Tous ces détails nous mènent à la question du jour car j'en ai volontairement oublié un d'importance.

Le déshabillage.

Question

Le Banon est le plus souvent présenté dans un écrin de feuilles sèches enrubannées d'un brin de rafia. Mais de quel arbre provient la feuille qui est le plus couramment utilisée.

Réponse.

Le châtaignier.

Commentaire

La feuille de châtaignier de préférence à toute autre ajoute quelque chose à l'affinage particulier du Banon et c'est un réel plaisir de procéder à son déshabillage d'où les gourmets de chez nous savent tirer des successions de sublimes révélations.

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

BONAPARTE

Emission en direct du 25 janvier 2004

Nous cherchons le nom de famille –célébrissime- d’un homme prénommé Lucien, surnommé Brutus qui était le dirigeant, du club des Jacobins, la société populaire de Saint Maximin. Il épousa Christine Boyer, la fille d’un aubergiste du lieu à l’enseigne du " Mouton couronné " et leur première fille Charlotte née en 1795 à Saint Maximin fut la future princesse Gabrielli. Lucien lui aussi connut un destin princier grâce évidemment à son frère. On dit aussi qu’il sauva les orgues de la basilique lors du passage à Saint Maximin des troupes révolutionnaires. Pour vous aider encore, j’ajouterai qu’il était le fils de Laetitia Ramolino. Alors vous nous direz tout à l’heure son très très célébre nom de famille.

++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

BORIES

Emission du 25 05 2003

Bonjour Laurent et bonjour à tous les amateurs de vieilles pierres quoique celles qui vont nous intéresser en ce dimanche soient souvent bien moins anciennes qu'on le pense généralement.

Le bon goût actuel veut que les "Bauries" de nos anciens soient plus généralement appelées des Bories. La prononciation et le vocabulaire évoluent et les constructions les plus solides restent. Vous savez tous ce que sont les bories, ces bâtiments de pierres sèches que l'ont rencontre principalement en Vaucluse et aussi dans toute la région PACA outre Gordes, pour les sites les plus en vue, Bonnieux ou Forcalquier et d'autres moins connus parmi lesquels je citerai au hasard Saint Cannat, Peyrolles et Cipières dans les Alpes Maritimes qui n'est pas le moins intéressant.

Les bories peuvent avoir différentes formes mais ont un point commun, elles sont toutes construites selon le principe de la fausse voûte en encorbellement ce qui ne nécessite pas de mortier pour maintenir l'ensemble de l'habitation . Les pierres sont posées à sec, sans lien, simplement inclinées vers l'extérieur afin de faciliter le ruissellement des eaux de pluie et assurer l'étanchéité, elles surprennent un peu par leur allure préhistorique et pourtant si l'on peut penser que certaines sont moyenâgeuses, toutes celles que nous connaissons ont moins de trois siècles d'existence. L'ère de la borie s'est malheureusement éteinte avec l'exode rural de la première partie du XX° siècle il est vrai que sauf cas exceptionnel, elles étaient à usage essentiellement agricole qu'il s'agisse de fours à pain, greniers, granges, bergerie, loges à cochons ou simple abri n'étant ni chauffées ni éclairées. Elles témoignent d'un art de bâtir traditionnel et populaire qui avec des moyens rudimentaires a créé cette architecture originale.

Il nous faut en venir à la question du jour qui concernera le célèbre village des bories de Gordes.

Village des bories, quel est ton nom?

Question.

A Gordes, l'actuel village des bories était un hameau qui avait un nom bien précis rappelant un saint du bassin minier. Quel est donc le véritable nom du hameau?

Réponse

Le hameau de Savournins.

Commentaires

C'est au hameau des Savournins près de Gordes que l'on rencontre une des rares bories utilisée comme habitation avec étage et fenêtre ceci est plus courant en Quercy ou elles prennent le nom de gariottes ou pour les chibottes du Velay plus près de nous dans le Gard ce sont des capitelles.

================================================================

BARBENTANE

Emission du 16 mars 2003

Bonjour Laurent et à tous ceux qui en Provence ou ailleurs ont fêté la saint Joseph le dix-neuf mars ou vont le fêter ce dimanche.

Parmi les nombreux villages ou quartiers de chez nous qui honorent Saint Joseph aujourd'hui, il fallait faire un choix, je vous propose donc de nous rendre en Provence rhodanienne, là où se retrouvent Rhône et Durance précisément à Barbentane qui est la commune la plus septentrionale des Bouches du Rhône. Barbentane a une façon assez originale d'honorer l'un de ses saints patrons avec les bêtes à cornes puisqu'une importante course camarguaise a lieu cet après-midi même dans ses arènes, de plus c'est la fête des ânes puisque toute la journée se tient la foire aux ânes avec défilé de la célèbre charrette des ânes.

Néanmoins qui dit Barbentane dit tour Anglica, due a l'évèque Anglic de Grimoard qui domine le village depuis le XIV° et surtout son château XVII° qui rappelle les classiques demeures d'Ile de France, surnommé le "Petit Trianon du Soleil" on admirera sa décoration et son superbe parc. Il est toujours occupé par la famille du marquis de Barbentane dont l'un des membres nous a inspiré la question du jour.

Le Brave

Question

Un maréchal de camp évoqué par Madame de Sévigné fut surnommé le "Brave Barbentane". Connaissez-vous un capitaine également surnommé "Le Brave" et dont un village au pied du Ventoux porte toujours le nom?

Réponse

Crillon

Commentaires

"Pents-toi Brave Crillon, nous vainquîmes à Arques et tu n'y étais point" Pents-toi au sens de repends-toi, c'est un des nombreux mots historiques d'Henri IV à l'adresse de son fidèle Crillon , précisément Louis de Balbes de Berton de Crillon dont Crillon le Brave entre Carpentras et Bédoin honore toujours la mémoire. Il fut celui qui se refusa à assassiner le duc de Guise mais aussi le tout premier colonel général de l'infanterie française. Au fait, si vous passez par Crillon, visitez le musée de la musique mécanique, les instruments y sont aussi beau à voir qu'à écouter.

++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

BROUSSE

Emission du 07 mars 2004

C’est un fromage à base de lait de chèvre ou de brebis, caillé toujours vendu frais car il ne se conserve pas. Si nous en parlons aujourd’hui c’est que le gros de la saison des ventes se situait de la semaine sainte à l’ascension. Il peut être consommé avec du sel ou du sucre. Marchands et marchandes avaient leur tournée et annonçaient généralement leur arrivée avec une espèce de trompette criarde. Ils démoulaient souvent directement la faisselle dans l’assiette du consommateur mais comme ils passaient un peu tard généralement après leur travail, cela à donné deux expressions courantes : passer à l’heure du mot que nous cherchons ou, pour les lève-tard, se lever à l’heure des… Alors des quoi ? Vous avez trouvé ?

Réponse : la brousse

Commentaires

La fabrication de la brousse est une tradition qui se perd son goût et ses arômes sont une forme culture en voie de disparition.

Un autre petit commentaire sur le pittoresque village de Revest des Brousses, bien qu’il soit situé tout près de Banon, il ne tire pas son nom du fromage que nous venons d’évoquer mais des broussailles qui abondaient sur son territoire.

 

=================================================

CABRIES CHEVAUX

Emission du 20 avril 2003

Bonjour Laurent et Joyeuses Pâques à tous nos auditeurs que nous allons retrouver pour parler chevaux et charrettes.

Voici plus d'un demi-siècle, lorsqu'à l'occasion d'une fête de famille mon aïeule se paraît de ses bijoux pour agrémenter ses plus belles tenues, mon grand père quelque peu rustre, lui adressait ce surprenant compliment: "Sembles un davans de San Aloy" . Je traduis littéralement avant explication de texte: "Tu ressembles à un devant de Saint Eloi", le devant, c'est le cheval qui est le premier et conséquemment le plus richement paré dans les attelages en flèche comprenant un nombre important de chevaux (j'en ai vu jusqu'à 45 à Noves) qui tirent la carretto ramado , la charrette ramée parée selon l'endroit de la végétation ou des produits du terroir lors des défilés ou cavalcades de Saint Eloi. Les chevaux eux son carrément habillés d'un harnachement composé de fanions, peaux de mouton, fleurs, grelots, miroir, tortillades, le tout mis en valeur par des cuirs si bien briqués et luisants qu'ils semblent éternellement neuf. A Cabriès il n'y a pas de comité Saint Eloi mais ce dimanche la cavalcade qui s'y déroule dans le cadre de la fête du cheval et que perpétue une équipe de passionnés n'a rien à envier par son ampleur aux Saint Eloi d'autres villages c'est une vrai foule de cavaliers, gardians, attelages, charrettes et autres équipages accompagnés des groupes folkloriques qui défile depuis ce matin 10 heures 30 en passant par les quartier de Champ Fleuri, du Domaine de Calas, de la rue de l'Espigaou pour retourner à la ferme de la Trébillane vers midi. Si vous n'avez plus le temps d'aller les voir passer, répondez à la chevaline question du jour que je vous poserai dans quelques minutes.

Une mode.

Question.

Lorsqu'ils sont parés d'un collier haut et pointu, de grelots, miroirs et dentelles ont dit que les chevaux sont harnachés suivant une mode particulière. Laquelle?

Réponse

A la mode sarrasine.

Commentaires

Bravo pour la mode sarrasine. C'est cette pittoresque façon de parer les attelages de charrettes que depuis longtemps les propriétaires de chevaux de trait avaient adopté pour les défilés, Dieu merci dans la vie de tous les jours les harnachements étaient plus sobres et plus pratiques.

++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

CASSIS

Emission du 02 mars 2003

Vous aimez les anecdotes, l'histoire locale, ce dimanche entre onze heures et midi je vous parlerais de Cassis. Qui a vu Paris et n'a pas vu Cassis n'a rien vu" Soyez à l'écoute!

 

Bonjour Laurent et bonjour à tous ceux qui aiment entendre évoquer la petite histoire de la Provence au travers des anecdotes de chez nous.

"Qu'a vist Paris et noun a vist Cassis a ren vist" "Qui a vu Paris et n'a pas vu Cassis n'a rien vu" ce joli dicton, les cars de Cassis l'ont bien longtemps promené en France et à l'étranger et ont largement contribué à asseoir la renommée de ce coin de paradis. Ce sont des vers de Mistral qui l'ont popularisé "Sieù de Cassis, vilo marino E clau de France dins l'oumbrino. Per vautre, es amaga lou noum de moun païs. Maï, quand sieguesse a milo lègo, ges de si fieù noun lou renègo. Car tau qu'a vist Paris, coulègo, Se noun a vist Cassis pou dire n'a ren vist"

En français: Je suis de Cassis ville de mer et clef de France. Dans l'ombre pour vous tous est caché le nom de ma patrie mais, serait-il à mille lieus, nul de ses fils ne le renie car tel à vu Paris, compagnon s'il n'a pas vu Cassis n'a rien vu.

Et pourtant, c'est peut-être à partir d'une anecdote parisienne qu'est venu le dicton car en 1686 après les succès guerriers de Louis XIV, un certain Maréchal la Feuillade fit élever place de la Victoire, aujourd'hui place de la Nation une fontaine triomphale. Trois ans après, un artiste inconnu en érigea une copie plus petite mais bien plus jolie à Cassis, place Royale, maintenant place de la République et l'on disait: "Qu'a vist la font de Paris se noun a vist la font de Cassis a ren vist". Qui a vu la fontaine de Paris et pas celle de Cassis n'a rien vu. Il n'en fallait pas plus pour que Mistral popularise le dicton en supprimant évidemment le mot font, fontaine car entre temps les deux monuments avaient été détruits, à Cassis en 1785 par un accident stupide et à Paris pendant la grande tourmente en 1793.

Amoureux d'Esterelle

Question

Le nom du petit pêcheur d'anchois de Cassis qui multiplie les exploits pour conquérir la fée Esterelle c'est le titre de cette œuvre sublime de Mistral. Il me faut un mot, un seul!

Réponse

Calendaù (en provençal) ou Calendal (en français).

Commentaires

C'est en 1866 que Mistral a publié Calendal, l'une de ses œuvres majeures qui célèbre à la fois la Provence maritime et la Provence montagnarde au travers des exploits digne des travaux d'Hercule de Calendal, Calendau en provençal, un petit pécheur d'anchois de Cassis qui pour l'amour de la fée Esterelle réalise toute les prouesses imaginables. Au fait, savez-vous que voici environ un siècle et demi, Cassis comptait près de deux cents pécheurs d'anchois?

=========================================================================

Croix de Camargue

Emission du 30 novembre 2003

A l’occasion du plus intimiste des trois pèlerinages annuels des Saintes Maries de la Mer, la descente des châsses prévu dimanche prochain, je vous propose de trouver un symbole du Pays camarguais. Voulu par le Marquis de Baroncelli, dessiné à sa demande en 1924 par le sculpteur Paul Herman et inauguré en 1926 ce symbole associe les gardians et les pêcheurs et se compose d’une ancre marine, d’un cœur et de tridents. Le premier exemplaire en fer forgé est encore visible au pont du Mort non loin du Mas du Simbeù où habitait Baroncelli. Visible partout en pays d’Arles tant au-dessus de tous les drapeaux que dans de nombreux croisements de route voire en décoration c’est l’un des nombreux symbole dont s’enorgueillissent les camarguais..

Réponse

La croix camarguaise ou croix gardiane ou croix de Camargue.

Commentaires

Fort du succès de son mouvement " Nacioun Gardiane ", le Marquis Folco de Baroncelli Javon, manadier, poéte et mainteneur inaugura la Croix de Camargue le 7 juillet 1926 en présence d’une foule de personnalité dont le poète Joseph d’Arbaud, Maguy Hugo, la famille Aubanel et même la jeune manadière Fonfonne Guillerme.

 

================================================================================

CUCURON

Emission du 04 Mai 2003

Bonjour Laurent et à tous les amateurs de fêtes de village où la tradition locale est toujours un bonheur pour les gens du pays.

Passez un jour à Cucuron, au pied du Luberon, entre Pertuis et Lourmarin vous apprécierez tout de suite sa douceur de vivre surtout en promenant autour de son bassin qui à la particularité de n'être rien autre que le plus grand de Provence. Le site de cet ancien étang entouré de platanes est classé au patrimoine et ça n'est pas le moindre des attraits de Cucuron avec ses remparts abritant le moulin à huile, son musée Marc Deydier et autre église classée. Aujourd'hui, je veux vous parler d'une tradition mi-païenne mi chrétienne que les cucuronnais perpétuent depuis 1720 et qui les relie un peu aux druides de la forêt celtique. C'est à la suite d'un vœu perpétuel qu'avaient fait les villageois après que la peste eut cessé que chaque année en principe le dernier dimanche de mai est fêté (entre guillemets) le Mai de la Sainte Tulle. Des jeunes gens des moins jeunes mais exclusivement des hommes partent couper un arbre, le Mai, dans un endroit gardé secret de la forêt. Après un copieux goûter si possible bien arrosé qui leur donnera la force de ramener l'arbre il font le tour du village accueillis par toute la population, pour la circonstance les rues sont décorées et l'arbre est porté devant l'église car il doit impérativement dépasser la hauteur du clocher. Les festivités peuvent commencer aujourd'hui ouvertes à tous car dans les siècles passés elles étaient réservées à la gent masculine on dit même qu'en 1912 le maire était allé jusqu'à dresser procès-verbal à onze jeunes filles qui avaient pris part aux réjouissances. Ah que vienne la question du jour!

L'arbre du peuple

Quel est cet arbre, étymologiquement "arbre du peuple" symbole de fête dans les sociétés paysannes au XIII° que les cucuronnais coupent pour fêter le Mai de la Sainte Tulle?

UN PEUPLIER

Commentaires

Je vous ait tout dit sur le Peuplier notre Piboule provençale, allez donc le voir fin mai devant l'église de Cucuron et vérifiez bien que sa hauteur dépasse le clocher!.

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

EXODUS

Emission du 07 décembre 2003

C’est donc un bateau dont le nom était à l’origine l’Olympia et qui à la suite de son séjour forcé au large de Port de Bouc en juillet 47 a lié l’histoire de la Provence à la grande histoire. Chargé de 4500 immigrants qui allaient être à l’origine de la création d’un état, il connut a Port de Bouc une surprenante anecdote de sa rocambolesque odyssée puisqu’il y fut bloqué pendant plus d’un mois. Un film d’Otto Preminger en 1960 ainsi que l’énorme roman de Léon Uris nous on fait connaître force détails de son histoire. Ce drame humain ne laissa pas tous les habitants de Port de Bouc et Fos indifférents et un certain nombre participa dans une clandestinité tout à leur honneur au ravitaillement de ses passagers. Vous l’avez découvert, le nom de ce bateau ? 

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

EPEAUTRE

Emission du 16 mai 2004

Pour rester dans les produits du terroir, nous cherchons donc aujourd’hui une céréale particulièrement ancienne puisque on en retrouve la trace sur plusieurs milliers d’années elle est souvent considéré comme l’ancêtre de nos céréales modernes. On en distingue généralement trois espèces, une dite de Tartarie, une dite grand et une dite petit et c’est à cette dernière dite également engrain que nous nous intéresserons car son adaptabilité aux sols pauvres fait que même si elle a toujours été cultivé chez nous, sa production se trouve relancée surtout dans les Alpes de Haute Provence et Vaucluse en particulier au travers de l’agriculture bio et le grand public l’a en quelque sorte redécouvert. Son nom provençal, c’est l’espéuto. C’est particulièrement savoureux et se cuit comme le riz quoique sa cuisson soit encore plus longue.

Alors vous l’avez trouvée ?

Commentaires.

L’épeautre était surtout utilisé pour faire des soupes tout aussi grasses que goûteuses j’en témoigne et on ne manquait pas de parler de la soupe d’espéuto profitant ainsi d’un facile et vilain jeu de mots en l’appelant la soupe des putes.

 

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

FREJUS

Emission du 13 04 2003

Bonjour Laurent et bonjour à tous. Dans quelques minutes je vais vous emmener au marché de Jules en faisant un bond de deux mille ans en arrière dans la grande histoire de la Provence, à tout de suite ,je vais tourner la manivelle de la machine à remonter le temps.

Les gens de Fréjus le savent quasiment tous, la première fois que le nom de leur ville est apparu dans l'histoire, c'est en quarante-trois avant notre ère sous la plume de Cicéron. La cité s'appelait alors Forum Julii, le marché de Jules en hommage au célèbre tribun qui n'en fut cependant pas le fondateur puisqu'il est vraisemblable qu'elle avait été fondée un siècle auparavant après les expéditions de Fulvius Flaccus ou de Sextius Calvinius. A cette époque la ville s'étendait sur plus de quarante hectares à l'intérieur d'une enceinte fortifiée de quatre kilomètres de pourtour protégeant une population évaluée à trente mille habitants et son port n'avait rien à envier à celui qui vient d'être inauguré voici une décennie. Malheureusement, les Wisigoths, les Lombards, les Saxons et enfin les Sarrasins se sont chargés au cours des siècles suivants de tout ravager et détruire. Les vestiges de cette splendeur d'antan arènes, théâtre, lanterne d'Auguste, aqueduc et autres méritent une visite guidée faute de quoi il est impossible d'imaginer ce que fut leur splendeur et sous ces murs va se sceller un des évènements les plus marquants de l'histoire romaine, avec la formation du triumvirat des généraux romains qui se partagèrent l'empire: Lépide qui conserva le gouvernement de Rome, Marc Antoine qui retint l'Orient pour y rencontrer Cléopâtre et Octave Auguste qui règnera désormais sur la partie ouest de l'empire. Ce qu'il advint de ce triumvirat fera l'objet de la question du jour.

Bataille navale

Question

Le triumvirat des généraux romains vécut douze ans avant de se terminer par une immense bataille qui vit la victoire de la flotte d'Octave Auguste sur celle d'Antoine et Cléopâtre devant les cotes grecques en 31 avant notre ère. Il me faut le nom de cette bataille.

Réponse

La bataille d'Actium.

Commentaires.

La bataille d'Actium, un promontoire de la cote grecque vit la défaite de la flotte d'Antoine et Cléopâtre ce qui eut pour effet de les pousser tous deux au suicide et marqua la fin du triumvirat des généraux romains qui était né à Fréjus et dans la plaine de l'Argens. Par un juste retour de l'histoire, quelques trois cent galères rescapées du désastre naval furent ramenées dans le port de Forum Julii, Fréjus. L'histoire reprenait son cours et Octave Auguste devenait l'empereur Auguste.

================================================================

LA GARANCE

Emission du 30 mai 2004

Un conseil avant tout, écoutez bien tous les mots de la petite histoire que je vais vous conter la réponse assez difficile sera pratiquement donnée dans l’un d’eux.

Pour vous aider à découvrir cette plante tinctoriale qui était cultivée jusqu’à la fin du XIX° siècle entre Orange en Vaucluse et Orgon dans les Bouches du Rhône, je vous emmène aujourd’hui à Althen les Paluds petit village proche de Carpentras qui était devenu le grand centre de production de cette plante après qu’un génial arménien, Jean Althen ait introduit sa culture en ce lieu propice et en ait profité pour laisser son nom au village.

Son nom provient du latin médiéval warantia et son nom scientifique est Rubia tinctorium car sa racine, après broyage, donne une poudre, la garancine, qui mélangée à l’alun fournit une teinture rouge vif longtemps utilisée tant par les peintres que par les teinturiers. Dans les années 1860, la région d’Althen les Paluds fabriquait 50% de la production mondiale de cette poudre mais cette manne s’est rapidement effondrée avec la découverte de l’alizarine qui donnait les mêmes résultats par synthèse.

Et savez-vous que les pantalons rouges de nos vaillants soldats pendant la guerre de 14 portaient le nom de cette plante ? C’était les pantalons… ça commence par un G.

Commentaires

On ne produit plus de garance de nos jours et si vous voulez trouver un tapis teint à partir de la garance naturelle, il vous faut aller en Afganisthan seul endroit ou l’on en trouve encore…

 

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

GAREOULT

Emission du 05 janvier 2003

Bonjour et heureuse année 2003 à nos auditeurs, en particulier à tous ceux qui aiment, leur ville, leur quartier ou leur village.

Ayant eu récemment l'occasion de rencontrer un couple de jeunes retraités nouveau venu dans un village varois, j'ai eu plaisir à écouter ces personnes qui étaient enchantés de l'ambiance de leur pays d'adoption, tant du village en lui-même que des services municipaux que des pompiers et des diverses associations qui leur ont permis de bien s'intégrer à la vie locale. Ce petit coin de paradis, c'est Garéoult au centre d'une plaine varoise au sud de Brignoles. Le patrimoine y est respecté et conservé avec son église Saint Etienne flanquée d'un beau clocher massif, son four banal du XV° qui fonctionne encore ponctuellement sans oublier son moulin à huile, un ancien moulin "à sang" entre guillemets que Christophe, un intarissable amoureux du passé saura vous faire apprécier avec force détails. Quand on se trouve dans le village, il faut surtout faire un détour par la mairie pour y admirer une salle où sont regroupés les produits d'une récente campagne de fouilles archéologiques provenant d'un jardin coincé entre la poste et l'église c'est la nécropole Louis Cauvin. On ne quittera pas Garéoult sans s'intéresser à une expérience qui est tentée actuellement pour protéger le patrimoine forestier de la commune, c'est le sylvopastoralisme qui permet à un éleveur de progresser sur des parcours qui lui sont attribués et cette technique est un moyen de plus non dédaignable de lutte contre l'incendie. A tout de suite pour une question d' héraldique.

La fleur au blason

Question

Le blason de Garéoult porte une fleur du midi peu connue dont le nom fait penser à celui du village voire à un chanteur. Connaissez-vous cette fleur arbrisseau?

Réponse

Le Garou

Commentaires

C'est le garou, aucun rapport avec le loup bien sûr. On l'appelle aussi le sainbois, le bois gentil ou le malherbe. C'est un arbrisseau à fleurs blanches odorantes de nos garrigues qui a des propriétés purgatives pour les scientifiques c'est le daphné cnidium. Je précise que Garéoult possède un deuxième blason dit blason de fantaisie qui porte curieusement des rats mais ce n'était pas l'objet de la question.

=================================================================================

GABIAN

Emission du 22 février 2003

Nous cherchons un mot provençal devenu courant dans le parler régional. Il pouvait désigner à la fois un voleur mais aussi un gendarme, un douanier ou un employé de l’octroi et c’est même le nom d’une petite commune de l’ Héraut près de Béziers. C’est pourtant l’oiseau qui porte ce nom qui est le plus connu , il est régulièrement confondu avec la mouette car c’est comme elle un laridé mais c’est en fait le goéland leucophée deux fois plus gros par la taille que sa proche cousine son comportement prédateur lui fait jouer un rôle de rapace on le rencontre partout, derrière les chalutiers qui rejettent leurs déchets de poissons, derrière les charrues lors des labours il hante aussi les décharges publiques. Si l’on vous dit que vous en êtes un cela peut être un peu péjoratif mais qu’à cela ne tienne c’est un mot de chez nous donc ça n’est pas si méchant.

=================================================================================

Gaspard de Besse

Emission du 23 février 2003

Bonjour à vous tous qui en bon provençaux aimez la légende de notre terroir ainsi que les histoires vraies à la mode de chez nous et s'il en est une que le Var a transmise à la France entière, c'est bien celle de Gaspard de Besse.

A tous ceux qui ne connaissent pas forcément toute la région, je me dois de situer le village de Besse sur Issole tout près de Flassans donc près de la RN7 entre Brignoles et Le Luc. Avec son lac, son patrimoine médiéval ses 9 fontaines à l'eau pure c'est un village plein de fraîcheur. Il faut aussi parler de sa chapelle Saint Quinis à ne pas confondre avec celle de Gonfaron placée sous le même vocable car si à partir de la chapelle Saint Quinis de Gonfaron, on dit que les ânes volent, à Besse, celui qui volait c'était Gaspard! Qui n'a jamais entendu parler du célèbre Gaspard de Besse? Je m'en vais vous résumer l'histoire de notre Robin des Bois à nous. Né à Besse en 1757, il n'aurait rien été d'autre qu'un galéjeur et coureur de jupons sans histoire si après une beuverie il n'avait signé inconsidérément un engagement pour les armées du roi et ne s'était empressé de déserter. Dès lors, associé à Boyer de Vidauban et Augias de La Valette il va se livrer à une impressionante série de rapines en détroussant les riches voyageurs et les agents du fisc en mettant de son coté rieurs et petites gens. Arrêté en 1779, il s'évade de la prison de Draguignan avec la complicité de la fille du geôlier, il n'y avait pas qu'à Nantes qu'elles étaient tendres, et à partir de ses repaires dans les Adrets, les gorges d'Ollioules, de la Sainte Baume ou du fameux Bois de Cuges il reprend ses méfaits à la tête d'une colonne de galérien qu'il avait libérée. Trahi et arrêté à nouveau en 1781 il subit le supplice de la roue à Aix à l'âge de 24 ans, un an après Mandrin. Un film de 1934 avec Raimu et de nombreux livres racontent sa légende parmi lesquels celui de Nicole Ciravegna qui comporte un passage érotique d'une exemplaire qualité.. A défaut de la roue, je vais tout à l'heure vous faire subir la question!

Son nom

Question

Le Robin des Bois provençal né à Besse se faisait appeler Gaspard de Besse, mais quel était son véritable nom?

Réponse

Gaspard BOUIS

Commentaires

C'était bien Gaspard Bouis, fils de Joseph ménager et de Thérèse Roux né à Besse le 9 février 1757 à 2 heurs de l'après-midi. Son village vit autour de sa légende puisqu'une rue porte son nom de même que divers établissements hôteliers sans oublier le cellier de Gaspard et même les journées de Gaspard que Besse célèbre en juillet.

======================================================================================

GEMENOS

Emission du 30 mars 2003

En travaillant sur l'histoire de l'un des Marquis d'Albertas qui après avoir acheté la seigneurie de Roquefort fut rapidement séduit par la fraîcheur du village voisin à savoir Gèmenos, j'avoue avec plusieurs siècles d'écart avoir eu la même attirance pour cet écrin de verdure aux portes de Marseille. Bien sûr dans notre époque, il faut savoir faire abstraction des diverses zones industrielles mais le cœur du village et toute sa partie septentrionale constitué par la face sud de la Sainte Baume plus communément dénommée la Cour des Miracles sont deux entités nettement différentes et c'est bien évidemment la deuxième qui nous intéresse. Il suffit de répertorier les fontaines du village pour comprendre: fontaine de Pigne, du Cours, des Gémeaux, des Granges avec son bassin, du Marquis face au château avec ses mascarons, des Quatre Canons ou fontaine Moussue, fontaine de Flore dans le domaine éponyme avec sa cascade et en remontant les circuits qui les alimentent on atteint naturellement le fleuron du village, le parc Saint Pons qui rassemble toutes les essences forestières méditerranéennes sur un exceptionnel sentier botanique le long duquel chapelles, monastères, anciennes demeures et vieilles constructions diverses content l'histoire du village. En parlant d'histoire, aujourd'hui 30 mars Gémenos est à la fête avec une manifestation organisée par le comité Saint Eloi intitulée : "Le passé toujours présent" où tous les participants sont invités à venir en costume rappelant les vieux métiers ou la mode d'autrefois. Rien d'étonnant qu'en leur temps il ait su séduire Stendhal, Lamartine ou Victor Hugo venu se renseigner sur le passage des chaînes de forçats et même d'autres comme le prouvera la question du jour.

Gémenos séduisit ce maître chanteur.

Question

Au tout début du siècle dernier, ce titi qui allait devenir l'un des plus célèbres ambassadeurs de la chanson française passa d'heureuses vacances chez ses grands parents à la fraîcheur de Gèmenos.

Réponse.

Maurice Chevalier

Commentaires

(Un air chanté par Maurice Chevalier). Maurice Chevalier enfant à gambadé dans les collines de Gèmenos où, quittant sa mère La Louque et son Ménilmontant natal il venait en vacances chez ses grands parents qui demeuraient Rue de la Courtine au premier étage de la Maison qui domine l'ancien lavoir. Un érudit local, Monsieur Pont est intarissable sur le sujet.

=================================================================================

LACOSTE MARQUIS DE SADE

Emission du 15 06 03

Bonjour Laurent et bonjour à tous les amoureux du Luberon vers lequel je vous entraîne aujourd’hui au travers de deux curieuses personnalités qui en ont marqué la petite histoire.

Parmi les créateurs du grand sud-est (hors peintres) que les universitaires ont classé dans les " naïfs inspirés " et qui ont laissé quelque mémoire outre le célèbre facteur Cheval, ont été reconnus aussi l’aixois Joseph Sec commanditaire du curieux monument de la rue Pasteur et un certain Louis MALACHIER, meunier à Lacoste entre Bonnieux et Ménerbes qui à la fin du XIX° siècle produisit une quantité considérable de sculptures naïves représentant animaux, personnages, monuments , engins divers et autre locomotive taillés dans la pierre locale puisque son cabanon qui lui existe toujours se situait à proximité des carrières du village. Si d’aventure vous vous trouvez en Luberon ces temps-ci, c’est la meilleure saison pour admirer ces paysages de chênes verts, vignes et cerisiers qui en font le charme. Montez donc à Lacoste vous y retrouverez l’ancienne carrière ou Gersendre de Pontevès organisera de nombre de concerts cet été et le cabanon du meunier mais certainement pas les " œuvres " entre guillemets de MALACHIER qui ont été dispersées et d’après les renseignements qu’ont pu me fournir les gens du pays font actuellement le bonheur de quelques collectionneurs américains. Puisque nous sommes à Lacoste, un tour par le château s’impose celui-ci n’aurait certainement pas la notoriété qui est la sienne si après avoir longtemps appartenu aux Simiane, il n’avait pas été légué en 1716 à Gaspard François de Sade seigneur de Saumane et Mazan et surtout grand-père de Louis Alphonse Donatien qui n’est autre que le libertin marquis. Ce dernier y fit plusieurs séjours et entreprit même sa restauration entre deux incarcérations mais c’est à sa très vieille ascendance provençale que nous devrons la question du jour.

Une très belle inspiratrice de poète.

Question

Au début du XIV° siècle, l’épouse d’ Hugues II de Sade lointain ancêtre du Marquis fut aimée d’un célèbre poète et inspira largement son œuvre. Je vous demande le nom de ce poète.

Réponse.

PETRARQUE

Commentaires

Eh oui Laure de Noves fille du chevalier Audibert de Noves et épouse d’Hugues de Sade donc lointaine aïeule du marquis de Sade inspira Pétrarque dont un sonnet est resté célèbre pour avoir été composé sur la tombe de sa belle, morte à 38 ans après avoir mis au monde son onzième enfant.

++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

MEOUNES

Emission du 18 avril 2004

Nous cherchons aujourd’hui un village varois situé à mi-chemin entre Brignoles et Toulon que beaucoup ne connaissent que par sa grande brocante du début juillet mais qui a bien d’autres arguments à faire valoir puisque Bonaparte lui-même y a logé sa famille dans la célèbre Maison des têtes pendant le siège deToulon et Mistral, Raimu, De Gaulle et Pompidou ont su le louer chacun à leur façon.

J’espère vous aider plus en vous citant le qualificatif qui est régulièrement accolé à ce village : les Montrieux. C’est le nom de la Chartreuse sise au fond d’une foret domaniale où les moines vivent encore pleinement la règle rénovée de Saint Bruno dans un havre de paix devenu rare par chez nous, un but de randonnée que je vous conseille si vous avez toutefois le nom de notre village..

Réponse : Méounes.

A travers le village de Méounes, j’ai voulu vous faire connaître cette chartreuse qui est l’une des toutes premières qu’a voulu et fondé saint Bruno au XI° siècle. Bien qu’elle ait connu le pillage et la ruine elle a été reprise pratiquement suivant les plans d’origine mais sauf rarissimes exceptions on ne peut visiter que la chapelle

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

PAGNOL

Emission du 26 janvier 2003

Sabés ço que m'arribe? Sieù malau, sieù ana enco dou medecin et quand m'a vist, m'a fa subran mettre de proufieu e m'a dit "as la malautie de la sebo". Mai de qu'es aco la malautie de la sebo? Adounc m'a fa "regardo toun ventro, as la malautie de la sebo, lou ventre enflo et la cue seco.

Il y a bien longtemps, chez les potiers des bords d'Huveaunne, la technique de fabrication des sartanetto, enfin des poëlons n'était pas parfaite ce qui faisait dire à ces dames " les hommes, ils ont comme les poëlons d'Aubagne, il y en à beaucoup qui périssent par la queue!". Ces derniers temps lorsqu'on entendait parler d'Aubagne sur notre radio, c'était surtout pour évoquer Pagnol, en particulier le récent CD Rom qui nous fait plonger dans son univers mais aussi pour parler du "circuit Pagnol" qui commence par sa maison natale sur le cours de l'abbé Barthélémy tiens c'est intéressant Pagnol, l'académicien est né dans une rue portant le nom d'un autre académicien qui était l'auteur du "Voyage du Jeune Anacharsis". Le dit circuit nous conduit vers "Le petit monde de Pagnol" place de Gaulle où sont largement évoquées la vie et l'œuvre du maître puis par l'esplanade des pins ont sort d'Aubagne vers le majestueux Garlaban dans les paysages qui ont vu le tournage de La fille du puisatier, Regain, Angèle, Manon des sources et même c'est plus surprenant, des lettres de mon moulin. A chaque détour de chemin, on peut réver avec le puits de Raimu, Aubignane, le vallon de passe-temps, la baume-Sourne, le taouméla grotte du Plantier pour terminer à La Treille et son cimetière devenu célèbre depuis 1974.

La question du jour portera sur Manon des Sources, à tout de suite.

Une triste demeure

Question

C'est le mas où Ugolin, rempli de remords était venu se pendre en pensant à sa "Manon des sources" mais ce mas avait un nom, lequel?

Réponse

Le mas de Massacan

Commentaires.

Triste fin pour Ugolin au Mas de Massacan, un mot qui dans l'esprit des provençaux signifie "maladroit'. Vé, tu travailles comme un massacan! Mais à l'origine le massacan était un matériau de récupération, en somme de la pierre jetisse , qui permettait de bâtir des constructions un peu de bric et de broc d'ou le nom du mas.

 ==============================================================================================

PASTORALES

Emission du 19 01 2003

Bonjour mon cher Laurent et à tous nos auditeurs qui sont allés ou s'apprêtent à aller assister à une pastorale provençale.

En cette période, toujours calendale jusqu'à la chandeleur, nous continuons à nous intéresser aux traditions de chez nous, en l'occurrence pour ce dimanche à la PASTORALE puisque le temps des représentations pastoralesques bat son plein pour encore une quinzaine, je vais d'ailleurs moi-même endosser le costume de l'aveugle dès 14h30 cet après-midi au cercle Saint Michel à Fuveau. Si le coté pittoresque des personnages et des représentations a moultes fois été évoqué sur notre antenne, on a moins parlé de l'origine des pastorales dont les varois s'attribuent à tort ou à raison la perénnité avec les premières représentations dès le milieu du XIV° de mystères du moyen âge dont le thème tournait autour de la naissance du Christ mais le sujet a donné lieu à de sérieuses études notamment celle de Pierre Ripert qui aurait tendance à considérer que les pastorales écrites notamment au XIX° donc après les interdictions de la révolution, ne sont pas une survivance des mystères du moyen âge ou des crèches parlantes mais bien une nouvelle création, les auteurs des quelques deux cents pastorales répertoriées ayant tous nettement tendance à situer Bethléem quelque part en Provence et à faire naître Jésus dans un étable près de chez nous. La première pastorale digne de ce nom, c'est celle d'Antoine MAUREL écrite en 1844 et qui à elle seule représente plus de 80% des pastorales jouées en Provence, loin derrière en second vient "La neissanco dou Christ" de Jean François AUDIBERT dont le ravi ou le gros Gervais ont inspiré bien des santonniers et parmi les autres, celles de Bellot, Albéric Gautier, Pélaban, Delbergue, Moyne de Sarrians, ou la "Belle nue" de Marius Jouveau. La plus connue des pastorales en Nissart, c'est le "Presèpi Nissart" de Jouan Nicolas (presèpi ça veut dire crèche) et nous avons même une pastorale en français œuvre d'Yves Michel de Lagnes. Il nous faut bien une question du jour qui portera sur la Maurel, évidemment.

Au début du dernier acte de la Maurel.

Question

Quel est le premier personnage parlant qui rentre en scène au début du dernier acte de la pastorale Maurel?

Réponse

Le Valet d'étable (en provençal lou Varlet d'estable)

Commentaires

Sur la pastorale Maurel, il fallait une question un peu difficile car bien des mordus la connaissent par cœur puisqu'on voit parfois des spectateurs souffler aux acteurs! Le personnage recherché, c'était donc le valet d'étable, en provençal "lou varlet d'estable" qui en faisant sa ronde découvre la vierge, saint Joseph et Jésus qui eux ne sont pas des personnages parlants.


===================================================================================

PAUL ARENE

Emission du 29 06 2003

Bonjour Laurent et à tous ceux qui aiment les Alpes de Hautes Provence vers lesquelles je vous emmène aujourd’hui au travers de l’histoire de l’un de ses célèbres enfants.

" Majastres, posez vos valises ! " c’est un des nombreux dictons qui ne sont pas à la gloire des gens des Alpes et qui est destiné à ceux qui ne comprennent pas tout immédiatement, il est vrai qu’avec ses 10 habitants cette commune quasi-désertique du canton de Mézel a subi plus que tout autre l’exode rural. Pourtant Dieu sait ce que les feues Basses Alpes ont donné comme savants, intellectuels et écrivains. Parmi eux, Paul Aréne naquit voici un siècle et demi à Sisteron. Fils d’un horloger et d’une repasseuse, il obtient à Aix ses licences de lettres et philosophie. Après un bref passage dans l’enseignement il se lance dans l’écriture et après son premier succès collabore à diverses revues avec Alphonse Daudet ainsi qu’a la rédaction des Lettres de mon Moulin, d’ailleurs les fins connaisseurs ne s’y trompent pas, " La chèvre de Monsieur Seguin ", " L’élixir du Père Gaucher " comme " Le sous-préfet au champs " doivent plus à la plume d’Arène qu’à celle de Daudet. Bien plus inspiré par sa ville natale que par la capitale, c’est dans l’été 1868 dans sa propriété de la Cigalière et c’est à l’ombre d’un laurier qu’il écrit son chef -d’oeuvre, Jean des Figues une sorte d’autobiographie dans laquelle il prétend être né sous un figuier, par la suite " Domnine " une peinture de la société sisteronnaise et " La chèvre d’or " seront ses ouvrages les plus marquants mais après avoir fait demander par Mistral la main d’une jeune beaucairoise, Naïs Roumieux et avoir essuyé un refus, il se réfugia dans l'absinthe non encore interdite et altéra vite sa santé. Sur sa tombe est gravé le distique qu’il avait dicté à Mistral " ieu m’en vau l’amo ravido d’agué pantaia ma vido ", " je m’en vais l’âme ravie, d’avoir rêvé ma vie " et c’est cette tombe qui sera l’objet de la question du jour.

Un arbre de chez nous.

Question

Paul Arène a prétendu être né sous un figuier mais sous quel arbre est-il enterré ?

Réponse

Un amandier

Commentaires

Dans la partie haute du cimetière de Sisteron, son village natal, la tombe de Paul Arène est ombragée par un amandier.

++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

PAUL FOUQUE

Emission du 11 avril 2004.

Je vous propose une façon originale de rendre hommage par le jeu au santonnier aixois Paul Fouque décédé voici 10 jours en trouvant le nom de sa plus célèbre création. Maintes fois évoqué cette semaine sur nos ondes nous cherchons le nom d’un santon qu’il a crée en 1952. C’est un personnage tout en mouvement paré d’une grande houppelande de berger et qui se protège du vent en s’inclinant légèrement et en tenant son chapeau. Son nom n’est pas celui d’un métier ou d’un état comme pour la plupart des santons mais d’un coup de vent, le vent le plus courant chez nous.

Vous avez trouvé le nom de ce santon ? C’est le coup de ?

Réponse : Coup de Mistral

Commentaires.

C’est un peu un coup de génie qu’a eu Paul Fouque en créant son célébrissime coup de Mistral, un santon vendu dans le monde entier et qui a un peu révolutionné l’art et la technique de la fabrication du santon puisque tout figé qu’il reste, tout le personnage évoque un mouvement que nous avons tous maintes fois accompli qui est de se protéger d’un coup de mistral.

=========================================================================================

Petits maîtres aixois

Emission du 02 février 2003

Bonjour Laurent et bonjour à tous ceux qui s'intéressent à la peinture en pays d'Aix puisque ce sera le sujet historique du jour.

Je n'apprendrai rien à personne en disant qu'Aix était la capitale de la Provence et lorsque la France fut divisée en département pendant la révolution, la ville s'attendait avec quelque légitimité à devenir le chef-lieu des Bouches du Rhône, il n'en fut rien , vous le savez et cette décision est le fait unilatéral d'un fonctionnaire, Charles DELACROIX qui n'était autre que le père du peintre Eugène Delacroix l'auteur entre autres de la célèbre "Liberté guidant le peuple". Dans un ouvrage fort documenté paru voici une vingtaine d'années, Franck Baille s'est attaché à démontrer que certains mouvements littéraires et artistiques qui se sont fait jour à Aix depuis le milieu du XIX° jusqu'au début du premier conflit mondial sont un peu la conséquence de ces décisions de la capitale.

Parmi ces mouvements, celui des Petits Maîtres Aixois n'est pas le moindre. Inspiré par Loubon et son célèbre Troupeau de Mennons, ou Guigou, il a perduré avec des artistes de talent dont les noms ceux d'autant de rues d'Aix et dont la côte sur marché de l'art ne cesse de croître. Au hasard parmi ceux qui ont exalté notre terroir: Joseph Villevieille, Henri Pontier, Barthélémy Niollon, Louis Leydet, Joseph Ravaisou auquels se joignaient des individualistes de talent tels Achille Emperaire ou Philippe Solari ou des académistes de haut niveau comme le venellois Louis Chabaud ou Joseph Ramus voire des érudits tels Numa Coste ou Lucas de Montigny la liste est loin d'être exhaustive.

Il nous faut déjà penser à la question du jour qui concernera l'un des ces petits maîtres dont la place ici est surprenante.

Il était surtout poète, le pauvre!

QUESTION

Il a plus fréquenté les mouvements communards parisiens et les poètes que les salons aixois mais il fait partie intégrante des petits maîtres. Pour son ami Verlaine il peignit "Le Christ de Saint Géry" et quatre de ses œuvres sont au musée Granet.

Réponse

Germain NOUVEAU

Commentaires

Germain Nouveau alias Humilis ou le Poète mendiant de Pourrières fut aussi un peintre à la sensibilité très attachante bien sûr il est plus connu pour ses "Poèmes d'Humilis" qu'avait illustrés Rodin mais il est à part entière l'un des petits maîtres aixois.

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

ROGNES

Emission du 22 décembre 2002

Bonjour Laurent et puisque aujourd'hui nous allons parler truffe, bonjour à tout ce que la Provence compte de rabassiers et amateurs de diamants noirs

Au fait, c'est où la capitale de la truffe en Provence? Carpentras pour en être le plus grand marché? Richerenches dans la Drome pour en conserver les plus belles et les plus célèbres tradition ? Visan qui se targue de la plus ancienne confrérie de rabassiers? Et pourquoi pas Aups pour le Var et éventuellement Riez le plus gros marché des départements alpins ? Puisqu'en ce 22 décembre de l'an de grâce 2002 c'est Rognes qui tient sa traditionnelle foire au diamant noir, nous pouvons décréter qu'au moins une fois par an, précisément le dernier dimanche avant Noël, c'est Rognes qui est la capitale de la truffe de Provence. C'est quasiment un jeu de mot voire un pléonasme que de parler des vieilles pierres de Rognes car si l'on peut les découvrir au travers de ses rues et de ses ruelles on peut en voir aussi en particulier à Aix où de nombreux immeubles du cours Mirabeau sont construits avec ces jolis blocs qui ont fait la célébrité et la noblesse du village depuis des millénaires et même dans le monde entier puisque la pierre de Rognes s'exporte partout en particulier aux USA. A ceux qui déambuleront sur la foire aujourd'hui, je conseille en particulier un petit tour du coté de l'ancien lavoir sur lequel on découvre les curieuses armoiries du village un simple verrou. Pour la question qui va suivre, il va vous falloir lever la tête.

Un ex-voto

Question.

Pour remercier le ciel d'avoir protégé leur commune, à la libération, les rognens ont fait ériger un immense ex-voto taillé à même le rocher qui domine le village . Quel est son nom?

Réponse

LA VIERGE DU FOUSSA

Commentaires

A flanc de la colline éponyme, en rentrant dans le village de Rognes, on peut admirer La Vierge du Foussa, c'est un immense médaillon taillé dans le rocher représentant le profil de la vierge qui est connu pour être l'un des plus grand ex-voto du monde.

 

==================================================================================

ROUMANILLE (le félibreJoseph ROUMANILLE)

Emission du 02 02 2003

Bonjour mon cher Laurent et bonjour à tous ceux qui aiment tout ce que le félibrige provençal nous a laissé de culture et de tradition.

Roumanille, c’est un nom que tout provençal a entendu et on sait qu’il devait être félibre. Le rôle qu’il à joué dans la fondation du félibrige et sa place dans la culture provençale sont d’une telle importance qu’il est bon de rappeler parfois sa vie et son œuvre. Joseph ROUMANILLE est né en 1818 à St Rémy, comme Nostradamus, je rappelle au passage que Frédéric Mistral né à Maillane était d’une famille originaire de St Rémy, poète et journaliste il a travaillé à associer toutes les littératures de langue provençale en publiant " Lei Provençalo " et à participé avec Mistral à la fondation du félibrige dont il fut le premier " Capoulié " et en temps que plus ancien fondateur il est considéré comme le " Père du Felibrige ", il a édité l’Armana Prouvencau et à publié entre autres les fameux contes provençaux, des petits trésors dont le meilleur est certainement l’ " Ermite de Saint Jacques " mais le plus connu est sans conteste le fameux " Curé de Cucugnan " ce brave abbé Martin qui voulait sortir de l’enfer tous ses paroissiens. Pour avoir été repris par Daudet il a connu la célébrité.

Au fait savez-vous que Cucugnan existe vraiment ? C’est une commune de l’Aude dans le massif des Corbières et elle à deux points communs avec Cornillon-Confoux, le premier c’est d’être un pittoresque village perché et le second c’est de posséder une statue de vierge enceinte et il y en a pas plus d’une dizaine dans toute la France. Je m’égare avant que n’arrive la question du jour .

Mademoiselle ROUMANILLE

QUESTION

Marie Antoinette ROUMANILLE avait une parenté avec le félibre Joseph ROUMANILLE mais sous quel nom est-elle plus connue ?

REPONSE

Marie MAURON

Commentaires

Le véritable nom de Marie MAURON la " Colette provençale " l’auteure du " Royaume errant " et de " Mes grandes heures de Provence " est bien Marie Antoinette ROUMANILLE. Elle est née à St Rémy en 1896 soit presque un siècle après son illustre homonyme Joseph ROUMANILLE. Elle a raconté avec beaucoup de tendresse la vie des paysans de Provence.


=============================================================================

SAINT JEAN DE GARGUIER

Emission du 11 MAI 2003

Bonjour Laurent et bonjour à tous ceux qui aiment les vieux documents artistiques, littéraires ou autres qui nous permettent de retrouver et de comprendre l'âme de notre région.

Il est une façon très intéressante de retrouver avec une réelle fiabilité les images du costume provençal ainsi que de connaître nombre de traditions domestiques, c'est d'aller admirer les collections d'ex-voto que recèlent un bon nombre d'églises, chapelles ou musées de chez nous. De Notre Dame de la Garde, la plus connue, en passant par Notre Dame du Roc à Castellane, l'abbaye de Sénanque, la moyenâgeuse église Saint Paul à Hyères, la chapelle Saint Jean de Signes, Notre dame du Beausset Vieux, la chapelle de la Garoupe à Antibes, Notre Dame du Laghet à La Trinité sur Mer, la liste est très très loin d'être exhaustive, on peut passer des heures à se régaler les yeux devant ces témoignages que nous ont laissé l'art et la ferveur populaire entre le XVII° et le XIX° siècle. J'ai gardé pour la bonne bouche la très belle collection à voir à Saint Jean du Garguier entre Roquevaire et Gèmenos sachant qu'il est préférable de se renseigner auparavant sur les rares heures d'ouverture. La visite permet d'admirer également le petit musée archéologique situé dans la même enceinte car sous son nom latin de Gargarius, ce lieu particulièrement chargé d'histoire fut une importante agglomération romaine, chef-lieu d'un pagus de la colonie d'Arles et important marché, plus tard l'une des plus anciennes paroisses connues du diocèse de Marseille avant de connaître le déclin quoique la foire du 24 juin et un important pèlerinage aient persisté jusqu'en 1876.. Aujourd'hui dans ce coin de campagne, il nous reste cette exceptionnelle collection de près de 300 ex-voto dans la chapelle mais la question du jour se situera juste au-dessus.

La réponse intéressera miroitiers et émailleurs.

Question.

Dominant Saint Jean de Garguier une colline et une chapelle du XII° siècle portent le nom du patron des miroitiers et émailleurs Le connaissez-vous?

Réponse

SAINT CLAIR.

Commentaires.

La plus ancienne construction du territoire de Gèmenos est donc la chapelle Saint Clair patron des couturiers, des doreurs, miroitiers et brodeurs également patron de Bormes et du Lavandou et souvent invoqué contre les maladies des yeux. Ladite chapelle peut-être l'occasion d'une très jolie randonnée sur les contreforts de la Saine Baume.

==============================================================================

SAINTE-VICTOIRE

Emission du 27 avril 2003

Bonjour Laurent et un grand salut s'ils m'entendent à tous ceux qui aujourd'hui avec les Venturié sont à l'heure présente en haut de la Sainte Victoire à l'occasion du roumavagi annuel. Le roumavagi, c'est le pèlerinage.

Comme tous les derniers dimanches d'avril, tous les amis de Sainte Victoire et du folklore provençal sont allés faire la fête du côté de la brèche des Moines en montant coté nord à partir de Vauvenargues par le chemin des Venturiers. Je ne sais s'il ont été rejoints comme auparavant par les gens de Pertuis et autres lieux néanmoins la tradition demeure.

Voilà l'occasion de parler un peu de l'origine du nom de notre montagne.

Connue auparavant (comme le Ventoux) sous divers toponymes honorant les divinités éoliques puis sous les formes chrétiennes de Sainte Venture ou Adventure ce n'est qu'au XVII° qu'apparaît son nom actuel de Sainte Victoire que nous devons à un bourgeois aixois un certain Honoré Lambert qui à la suite d'un vœu promit de rénover l'ermitage et la chapelle et en profita pour lui donner cette nouvelle dénomination rapidement adoptée par tout un chacun. A-t-il eu l'intention, comme beaucoup le pensent, de rappeler le fameux carnage du général Marius au détriment des Cimbres et des Teutons c'était la thèse largement romancée et diffusée par Walter Scott mais d'autres hypothèses tout aussi cohérentes ont été émises. Notre homme admirateur de Louis XIII et de son culte pour Notre Dame voulut peut-être commémorer une victoire sur les protestants voire la victoire du monde chrétien sur les turcs à Lépante. C'est à cette époque que fut érigée une première croix trois fois remplacée pour avoir été au cours des décennies abattues par le mistral. Celle que nous connaissons tient vaillamment du haut de ses 19 mètres depuis 1875. Nous la devons à Monseigneur Forcade qui y fit graver de curieuses devises en quatre langues en direction de chaque point cardinal.

Bon, il est temps de redescendre et ce sera subtilement l'objet de la question du jour.

Un sentier

Question

Un sentier de randonnée partant du col de Suberoque et souvent utilisé pour redescendre de la Sainte Victoire porte un nom qui pourrait rappeler des racines aixoises.

Réponse

Les sentier des Plaideurs.

Commentaire.

Le modeste jeu de mots des racines aixoises qui m'a permis de formuler ma question vous a certainement aidé à retrouver le nom de ce sentier qui nous rappelle qu' Aix a toujours été et reste une ville de robe, les plaideurs y sont légion là aussi la tradition perdure.

==============================================================================

SALAGON ET LES ALPES DE LUMIERE

Emission du 09 mars 2003

Bonjour Laurent et à vous tous qui aimez la lumière de notre Provence et aussi celle des Alpes célébrée entre autres par le mouvement Alpes de Lumière.

Lorsque j'évoque cette grande partie sud des Alpes qui déborde un peu sur le Vaucluse et largement sur les Hautes-Alpes j'ai plaisir à baptiser cet ensemble les Alpes de Lumière du nom de ce mouvement fondé au début des années 50 et qui aurait pu devenir les nom des Alpes de Haute Provence lorsqu'on a transformé l'appellation de nos anciennes Basses-Alpes. Le dit mouvement a élu pour siège un lieu mythique , le prieuré de Salagon en bordure de la plaine de Mane près de Forcalquier. Ce superbe ensemble architectural dont il subsiste des constructions s'étageant du XI° au XV° de l'église au logis prieural était utilisé comme exploitation agricole depuis plus d'un siècle lorsqu'il est revenu à la collectivité en 1981. Transformé en musée, il a pour mission de recueillir étudier et présenter les usages et le savoir-faire de nos anciens. Il a reçu le label d'ethnopole avec sa bibliothèque, sonothèque, vidéothèque, photothèque sans parler de ses jardins conçus en étroite complémentarité avec les autres éléments de la visite. Il reste ouvert tous les jours de mai en septembre et tous les après-midi de week-end le reste de l'année. Profitez-en aujourd'hui!

Le père fondateur

Question

Disparu voici deux ans cet homme à la connaissance mirandolienne fut le fondateur du mouvement Alpes de Lumière.

Réponse

Pierre Martel

Commentaires

Né en 1923 sur le plateau d'Albion, Pierre Martel fut successivement curé de Simiane la Rotonde et Mane puis aumônier de la jeunesse rurale avant de se consacrer à la recherche et à implanter son association au prieuré de Salagon.

Il a été comparé à Pic de la Mirandole pour son immense érudition.


+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

SAINT MARTIN DE BROMES

Emission du 22 juin 2003

Bonjour Laurent et bonjour à tous ceux qui aiment la Provence au quotidien en toute simplicité un peu comme le village vers lequel je vous emmène aujourd’hui, saint Martin de Brômes entre Gréoux et Moustiers Sainte Marie.

Parmi les quelque deux cents communes qui en France portent le nom de saint Martin, l’évêque de Tours qui partagea son manteau alors qu’il était officier romain, notre région en compte sept dont trois pour les Alpes Maritimes, saint Martin d’Entraunes, saint Martin de Vésubie et le surprenant saint Martin du Var contre un dans chacun des autres départements : Saint Martin de la Brasque pour le Vaucluse, saint Martin de Crau pour les Bouches du Rhône, saint Martin de Quérières pour les Hautes Alpes et j’ai gardé pour la bonne bouche saint Martin de Brômes dans les Alpes de Haute Provence vers lequel je vous entraîne aujourd’hui quoique je n’aie pas compté pour ce département les hameaux de Saint Martin les Eaux et Saint Martin les Seyne.

Or donc nous voici à saint Martin de Brômes entre Gréoux et Moustiers Sainte Marie, un village de quatre cents âmes des plus paisibles bâti en amphithéâtre sous sa remarquable tour de l’horloge une très belle tour de guet datée du XIV° surmontée d’un campanile en forme de campanule et qui est devenu voici trente ans un très intéressant musée d’archéologie locale. On s’enorgueillit aussi de posséder la seule réserve géologique volontaire de la région PACA , son église Saint martin où Giono maria sa fille et sa fontaine moussue à bulbe dont la symbolique phallique ne peut porter à confusion tant elle est courante sur un grand nombre d’édicules de ce département.

La facile question du jour, portera sur l’héraldique locale.

Sympathique rongeur.

Question

Les blasons de Gréoux Saint Martin de Brômes et Mandelieu la Napoule ont un point commun : ils portent le même animal. Lequel ?

Réponse

L’écureuil

(le blason de Gréoux porte un loup et un écureuil, celui de St Martin seulement un écureuil.

Commentaires

C’est curieux mais effectivement, les deux communes voisines de Gréoux et Saint Martin de Brômes portent sur leur blason un écureuil d’argent assis qui selon les strictes règles d’héraldique doit avoir la queue plus grosse que le corps. Cet écureuil, en ancien français, c’est le fouquet., d’ailleurs les armes du tristement célèbre surintendant FOUQUET portent aussi un écureuil.

++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

TOURS SARRASINES

Emission du 23 mars 2003

Bonjour Laurent ainsi qu'à nos amis qui aiment à entendre tous ces petits riens qui font notre patrimoine et la forte identité de notre Provence.

Ils ne manquent pas en Provence, les villages qui se targuent de posséder leur tour sarrasine. Voilà un qualificatif qu'il y a lieu de mettre entre guillemets et qui mérite bien quelques explications. Avant tout il faut préciser que ce sont des édifices de formes carrée en principe crénelés par opposition aux tours rondes plus souvent dites tours génoises. Ces tours ont toutes ou presque bien moins d'un millénaire et ne doivent donc rien aux pirates mauresques chassés de Provence en 972. Son nom perpétue le souvenir de la herse ou grille appelée "sarrasine" qui protégeait jadis la porte ouverte à sa base. A une époque où les métaux ferreux ou non, étaient encore chers, ce type d'ouvrage n'équipait pas systématiquement toutes les portes d'une enceinte fortifiée. De Nyons à Nice en passant par Gigondas, Crestet, Les Baux, Vitrolles, Jouques, Pignans , Tourtour ou Antibes, la liste est loin d'être exhaustive, elles sont légion les tours dites sarrasines et pour étayer la démonstration, je vous citerai la village de Rochereau près de Poitiers dont le blason porte carrément une herse sarrazine.

La question du jour portera sur la plus récente de ces tours.

Face au Dramont.

Question

Connaissez-vous l'ilot de porphyre privé face à Saint-Raphaël sur lequel une tour sarrasine a été édifiée en 1912?

Réponse

L'Ile d'Or.

Commentaires

C'est bien en 1912 que l'excentrique docteur Auguste Lutaud -qui venait de la gagner aux cartes- fit batir sur l'Ile dOr à quelques encablures de Saint Raphaël la tour sarrasine qui y subsiste et s'autoproclama à cette occasion roi de l'Ile d'Or sous le nom d'Auguste 1°. Je précise que cet îlot a été racheté et réaménagé en 1961 mais reste dans le domaine privé.

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

Emission du 01 11 2003

Méjanes
C'est un hameau et domaine camarguais au bord du Vaccarès qui tire son nom d'un mot provençal qui signifie "moyen". A l'origine on y pratiquait une technique de classement de laine par couleur, qualité et longueur de fibres qui vous en donnerait le nom.
Acheté en 1940 par Paul Ricard, c'est sur ce domaine de 300 hectares qu'a été relancée en son temps la riziculture française c'est là aussi qu'a été fondé le premier club taurin Paul Ricard en 1955 et avec de nombreux spectacles typiquement camarguais il accueille près de 100000 visiteurs par an. Il porte le même nom que la grande bibliothèque d'Aix en Provence.

Commentaire : en provençal moyen se dit "méjan" et la technique de tri de laines, c'est le méjanage qui est à l'origine du nom de ce célèbre hameau de Camargue. Quant à la célèbre bibliothèque Méjanes d'Aix en Provence, elle doit son nom à Jean Baptiste Marie de Piquet Marquis de Méjanes et premier consul d'Aix qui avant  sa mort en 1786 légua aux états de Provence un fond de 180000 pièces réunies en recueil.  

========================================================================

VERQUIERES

Emission du 30 novembre 2003

Nous cherchons aujourd’hui l’une des plus petites communes de Bouches-du-Rhône située au nord du département proche des Paluds de Noves mais dont l’existence est attestée au moins depuis le X° siècle tout comme son superbe clocher ajouré de belle ouvertures romanes. Nous savons Benoit Labre, le saint guérisseur y passa une période de sa vie, la paroisse possède un de ses rares portraits d’époque et la population vénere un saint patron local : Saint Vérédeme tout comme un groupe de joyeux fétards connus dans la contrée, les Chachas qui eux vénèrent aussi accessoirement l’OM, les boissons tirant sur le jaune et les ambiances festives en général. Pour un dernier coup de pouce je vous précise que le lieu était nommé Villae de Vercheriis au moyen âge

Commentaires.

Il est une anecdote du village que j’aime bien, c’est que beaucoup de choses penchent à Verquières à commencer par le clocher qui avec le temps n’est plus parfaitement à la verticale, la fontaine, pourtant bien plus récente n’est pas parfaitement droite et j’ai ouï dire que même le garde champêtre penche parfois un peu pour des raisons sans rapport avec l’architecture.