Charles Auguste Joseph 

VERMINCK

Retour au sommaire



Charles Auguste Joseph Verminck né à Fuveau le 21 04 1827, est le fils d'un instituteur belge de Poperingue venu enseigner au village. C'est à dix-huit ans qu'il part au Libéria, au Sierra-Leone et en Côte-d'Ivoire  pour y fonder des comptoirs commerciaux. Retour à Marseille, il fonde la compagnie du Sénégal et de la Côte d'Afrique devenue plus tard  la CFAO, Compagnie Française de L'Afrique Occidentale dont sont issues la plupart des Compagnies de navigation marseillaises actuelles. Fondateur de nombreux comptoirs au Congo, ses envoyés dont l'intrépide Marius MOUSTIER dit Loni furent à l'origine de la découverte des sources du Niger que Stanley s'attribua par tromperie. Il est aussi le fondateur d'une association de Bienfaisance : La Bouchée de Pain.   Généreux donateur pour l'Eglise, c'est à lui qu'elle doit, entr'autres, l'immense tableau représentant saint Charles Borromée et autres vitraux et orgues. Il était surnommé le Crocodile dans le milieu des affaires.  La statue de son père qui se trouvait au Château de Calissane orne maintenant  la place éponyme devant l'église. Anecdote : au cas où cette statue serait enlevée, les descendants de la famille Verminck redeviendraient propriétaires de ladite place. Une enquête effectuée à Poperingue m'a permis de savoir qu'il n'y a plus de descendants de cette famille dans ce bourg. Il est mort subitement dans son bureau le 13 décembre 1911. Le détail de ses innombrables activités commerciales nous est narré dans la publication de Guy Graveleau " Chroniques et faits divers d'autrefois" à consulter à la bibliothèque municipale.


Une vue générale des usines de Croix-Sainte

Pour voir l'état actuel des lieux sur des photos prises en août 2011, cliquez ici.

Une vue du quai d'embarquement des Etablissement Verminck à Croix-Sainte près de Martigues.


Vues de l'usine côté est.

Autres photos agrandies de l'usine et en cliquant sur les icônes ci-dessous.

             

Et même dans la dite usine un générateur d'électricité qui lui était propre !


La salle des mises de la savonnerie.

Le quai d'embarquement ferroviaire.


Les bureaux

Le siège social à Marseille.


Et voici une action qui n'a de valeur que sentimentale
et en cliquant ici,d'autres actions adressées par un scripophile


Et un cargo d'huile : La Délicieuse au départ .

Les sites internet et livres qui nous parlent de la vie et de l'oeuvre de Charles Auguste Verminck sont légion. Le dernier qui vient de sortir dû à la Canadienne Eileen Reid March nous informe de la construction de deux trois-mâts-barques construits au Canada : le Progrès et le Charles Verminck.


Voici une trouvaille récente due à Joël Honorat : une carte postale des Cités Verminck à Croix-Sainte, quartier de Martigues.

Attention : Ne pas confondre Charles Auguste Joseph avec son père Charles Joseph. La photo du portrait de Charles Auguste Joseph VERMINCK m'a été aimablement fournie par Monsieur ROSSI, descendant de Charles Joseph.

Voilà ci-dessous un document marquant le souvenir du château de Calissane sur la commune de La-Fare-les-Oliviers, propriété de Charles Verminck jusqu'en 1902. C'est  cette année-là qu'il l'a vendu et à fait transférer la statue sur la place éponyme de Fuveau. Ce menu a été offert aux "Enfants de Fuveau", association fondée par Verminck lui-même et qui regroupait tous ceux qui travaillaient à Marseille (en particulier chez lui) et étaient d'origine fuvelaine.

Retour au sommaire