Fuveau dans "Le boulanger de Valorgue"

Retour au sommaire

Pendant l'automne 1952, Henri Verneuil réalise "Le boulanger de Valorgue" avec Fernandel. Principalement tournées à Mimet, certaines scènes le sont à Fuveau censé représenter un village italien. Quelques images extraites de ce film avec de nombreux figurants locaux font partie de notre patrimoine et du petit musée virtuel.

wpe4.jpg (36454 octets)

Dans la rue du Figuier, juste après le Cercle Saint-Michel. L'immeuble de droite est la maison natale de Barthélémy Niollon.

wpe4.jpg (40738 octets)

Sous la porte de Bassac, la porte ouverte était celle de l'épicerie Poli.

wpe7.jpg (39814 octets)

Devant la porte de Bassac dans l'actuelle rue Barthélémy Niollon avec vue sur  le quartier de La Bégude, la ferme de la Bégude en haut à droite, le quartier du Jas de Bassas et le Pilon du Roy au fond. On voit aussi la gare de Fuveau dans les arbres au centre de l'image. Dans le film Fernandel débarque dans une gare d'Italie, ce n'est pas celle de Fuveau contrairement à des idées reçues mais celle de Simiane.

wpe4.jpg (44940 octets)

Toujours rue Barthélémy Niollon en continuant vers la chapelle Saint-Roch, la largeur de la rue est fortement diminuée par le décor d'une fausse treille. Parmi les figurants : René Vincis, Simone Vincis, Paragalo et Noël lou cantaïre.

wpe7.jpg (38774 octets)

Sous la fausse treille mais dans l'autre sens. L'enfant qui serre Fernandel est Pépino Tripodi par la suite surnommé "Vedette" par ses camarades, la grande fille est Marie-Antoinette De Lorenzo.

wpe4.jpg (42631 octets)

Arrivée à la campagne avec Fuveau en fond de décor. Le berceau  avait été prété par Cécile Giraud, il a été celui de Michel Giraud.

wpe4.jpg (46154 octets)

Toujours à la bastide avec le cheval de Pierre Benoît et en fond les moutons de Pierre Beltrando dit Mesté Péire.

wpe4.jpg (37882 octets)

Ici, le passage du troupeau emmené par Pierre Beltrando dit Mesté Pèire.

wpe4.jpg (30436 octets)

Un dernier regard sur la bergerie de Pierre Beltrando vue de sa cour. Cette bergerie actuellement transformée en habitation était la dernière construction à droite, sur la route de Châteauneuf, juste avant l'ancienne station d'épuration, presque en face du chemin de Roque Martine. Nous devons préciser que la plus grande partie de cette scène champêtre avait été tournée à la Bastide des Beaumouilles, route de Rousset.

Un renseignement ? jfber.fuveau@wanadoo.fr