Les Rajols
et la Rimado


Retour au sommaire

Retour à "Pourquoi ma rue ?"

 

   Qui a connu ce qui était le plus grand quartier de la commune et qui le voit maintenant ? Un quartier de collines qui fut longtemps le paradis des chasseurs tant Fuvelains que Belcodénois est maintenant, un entrelacs de chemins desservant des propriétés bâties avec ou sans goût et solidement clôturées.
   Le chemin des Rajols partait de la route de Belcodène (Le panneau indiquant le quartier des Rajols est toujours en place) et il rejoignait la route des Michels qu'il traversait pour se prolonger jusqu'aux Longs Cols.
   La situation a changé, Ah ! La Fontaine, "Jean Lapin allégua la coutume et l'usage". Ah ! Jiget le bègue et simple d'esprit dans la pastorale Maurel "Sabi l'us", vous êtes un peu oubliés. Les propriétaires riverains n'écoutant que leur droit que l'on ne saurait mettre en cause ont coupé ce chemin pour le transformer en plusieurs impasses ce qui pourrait peut-être un jour être grave de conséquences en cas d'incendie. Curieusement la partie du chemin des Rajols partant en direction du nord à partir de la route des Michels s'appelle maintenant impasse de la Rimado, la trop bien nommée, car la rimado, en provençal, c'est à la fois le brulage et les dégâts et restes consécutifs à celui-ci.... sans parler du sens interdit installé  dès l'entrée de ce chemin, en son temps le plus long de la commune en dehors des drailles bien sûr.
   Trêve de polémique inutile. Le but de la rubrique est d'expliquer l'étymologie ou plutôt l'origine du nom des Rajols. Les rajols, c'est l'endroit par lequel l'eau coule (du provençal "raja", couler),  ce qui nous laisse supposer que l'on devait y trouver de nombreuses sources, ce qui n'a rien de surprenant car on en trouvait pratiquement dans tous les quartiers de la commune. Cette appellation de Rajols se retrouve très fréquemment dans tout le grand sud de la France.