Le piano du Philharmonique

Retour au sommaire

Retour au musée virtuel

Retour aux anecdotes

Heureuse époque du début des années 60 où chômage, directives européennes et autre contrariété étaient inconnus à Fuveau. Pour un permis de construire en ce temps, une tournée générale au Cercle Philharmonique (actuel Petit Casino) ou au Bar des Joyeux voire au Café du Cours permettait de simplifier au maximum les formalités administratives (que personne ne s'inquiète, il y a largement prescription). C'est aussi  à cette époque que la disparition du dernier chef d'orchestre Guérin Marchi a entrainé la disparition de l'activité philharmonique. De ce fait, le superbe piano d'époque Louis-Philippe utilisé par des générations de musiciens a croupi au premier étage du Cercle Philharmonique. Il a donc été donné à un amateur par le maire de l'époque, le regretté Alexandre Philip, en échange de quelques pastis. Nous avons pu retrouver la photo de ce superbe instrument chargé d'histoire ! Nous le plaçons dans le Petit Musée Virtuel !

 

Pour confirmer la popularité du maire de l'époque, Alexandre Philip, j'ajoute une petite anecdote très personnelle. Lors d'un concours de boules de la Saint-Jean, je me retrouve en demi-finale. J'étais équipé à l'excellent Senoch Giraud (Séno) face à Alexandre Philip équipé au bouillonnant Alphonse Polichetti (Nabo). La galerie était impressionnante des deux côtés du jeu sur deux ou trois rangées. Les tireurs (Séno et Nabo) alignaient carreaux sur carreaux mais chaque fois que le maire pointait, que son appoint soit correct ou moins bon, tout le monde applaudissait. Qu'importe le résultat final !

Une question ? jfber.fuveau@wanadoo.fr 

 

[bottom.htm]