L'oratoire

Retour au sommaire

 

Ils sont nombreux les villages de Provence sur le territoire desquels les oratoires sont légion, la palme revenant vraisemblablement à Orgon dans la montée entre le village et Notre-Dame-de-Beauregard. Fuveau, lui, ne compte qu'un seul de ces édicules anciens, les croix de missions ou autre niches ne pouvant être définies comme tels. Il est encore visible et parfaitement entretenu sur le Chemin d'Aix à deux cents mètres environ du cimetière. Par contre, son origine nous est parfaitement connue et ce détail d'histoire locale rehausse l'intérêt de ce monument, inscrit au patrimoine fuvelain. Petite précision, il existe au bord de l'Arc au niveau de Favary un deuxième oratoire celui-ci dédié à saint Mitre, il est en limite des communes de Fuveau et Rousset mais réellement sur Rousset. Le notre donc est dédié à saint Jean de Mélissane.
Auguste Honorat (dcd 04/10/2006) en a bien étudié les détails et raconté l'histoire qu'il a juste un peu romancée comme à son habitude mais si ce n'était pas le cas, celle-ci perdrait vite sa saveur.


Cliquez ici pour accéder à l'histoire par Auguste Honorat

Une question ? Un commentaire ?  jfber.fuveau@wanadoo.fr