Fuveau dans "Du mouron pour les petits oiseaux"

Retour au sommaire

Décidément, Fuveau fut un village "cinégénique". Après Fernandel dans Le boulanger de Valorgue d'Henri Verneuil en 1953, voici Paul Meurisse dans "Du mouron pour les petits oiseaux" de Marcel Carné en 1963. Monsieur Armand, Paul Meurisse, dans sa fuite vers la Cote d'Azur, est coincé par un troupeau de moutons fuvelain !
Le troupeau était celui de Roger Roubaud et le berger que l'on voit de dos était Louis Guasco. Pour l'anecdote, à l'époque, personne n'avait été payé mais au retour à la bergerie, moutons et berger avaient trouvé un gros camion de foin envoyé par les bons soins du réalisateur.
Et pour l'anecdote bis, nous remercions le cinéphile chti et anonyme qui nous a adressé les trois photos ci-dessous. Pour une anecdote ter, le jour du tournage, Henri Verneui, qui était chauve, s'est fait traiter de testo pélado, tête pelée, par le berger qui en avait marre de manier ses moutons pour une caméra.

photo1.jpg (22919 octets)

photo2.jpg (26854 octets)

  photo3.jpg (24739 octets)

Sur la bande originale, cette scène est visible à 1h38.