Une légende vraie à Château-l'Arc

Retour au sommaire    Retour au château

 

Après deux ventes au cours du dix-neuvième siècle, Château-l'Arc est passé dans les mains d'une riche et noble famille au début du siècle dernier : les de Jessé-Charleval.
 En cet heureux temps, on vivait bien au domaine. Les propriétaires s'employaient à rénover la bâtisse ainsi que ses abords et les gens de Fuveau employés aux tâches ménagères étaient nombreux. Tous avaient accès à toutes les salles, sauf une. Située dans une des ailes du château, elle avait une particularité qui ne manquait pas de faire des envieux : le sol était recouvert de pièces d'argent à l'effigie de Louis le quinzième et, comble de la fortune ainsi que de l'attachement à la royauté, ces pièces étaient posées sur le chant. car ne fallait pas marcher sur la face du roi !
Malheureusement la fortune de la famille n'a eu qu'un temps,  déjà avant la dernière guerre, celle-ci était ruinée par les mauvaises affaires et lorsque Bernard Buffet leur à acheté le domaine en 1956, il n'y a pas trouvé de trésor, peut-être même n'a-t-il jamais eu vent de cette légende vraie dont témoignaient ceux qui avaient connu Château-l'Arc avant lui en particulier les descendants du personnel domestique.