Maire de Fuveau puis nageur de combat ! Texte écrit en décembre 2013

Retour au sommaire

Retour aux anecdotes  Lien sur Alexandre Philip

 

 

Curieux destin que celui de ce superbe athlète. Nous nous bornerons à parler de l'épisode de sa vie qui mérite de prendre place dans la mémoire de notre village. Une partie en a été contée par Auguste Honorat dans les bulletins paroissiaux 47 - 48 et 49 fin 2002 et début 2003.
L'histoire commence en juin 44,dans cette période trouble où la France n'est pas encore libérée de l'occupation nazie mais les débarquements et l'action de la résistance redonnent courage aux Français. Avec deux autres intrépides Fuvelains, Marcel Guisti et Raymond Mattio, Maurice Digne monte au domaine de la Sine entre Vauvenargues et le col de Claps. C'est une exploitation agricole et forestière qui est transformée en camp de maquisards. Quelque temps plus tard celui qui a été maire de Fuveau de sinistre mémoire depuis 1941, Félix Barthélémy, est arrêté pour faits de collaboration avec l'ennemi, dénonciation de familles juives et autres exactions tout aussi graves. Il n'est pas encore question d'élections pour le remplacer. C'est le colonel Eddie Bradford, alors commandant du quartier général américain qui était installé au domaine de Favary qui demande à Maurice Digne de devenir premier magistrat de Fuveau. Lui veut surtout continuer à se battre pour la France et s'engage dans un groupe commando pour la durée de la guerre devenant, entre autre, nageur de combat. Il cède son écharpe à  Alexandre Philip qui l'a gardée jusqu'en 1970.

 

Une question ?  jfber.fuveau@wanadoo.fr