Le Joyeux Sport Fuvelain

Retour au sommaire

Retour aux vieilles associations

L'Association Joyeux Sport Fuvelain a été constituée le 10 avril 1921, déclarée au journal officiel le 10 mai et enregistrée le 21 mai. Au départ, les buts de l'association étaient "sport, éducation physique, athlétisme et cyclisme en particulier" mais l'activité football s'est développée rapidement.
Les membres fondateurs étaient :
Président, D Barthélémy, chimiste
Vice-président , L Chayne, ajusteur
Secrétaire, R Rey, forgeron
Trésorier, R Verra, coiffeur
Premier conseiller, C Sénès, mineur
Deuxième conseiller, J Vitalis, maréchal-ferrant
Troisième conseiller, D Serradimigni, maçon
Quatrième conseiller, A Champion, cycles
Le siège était fixé au Bar des Joyeux.

 

C'était leur tenue dans l'entre-deux-guerres ! Ne pas oublier le club de foot le "Joyeux Sport Fuvelain" qui, même s'il n'a pas connu de grandes heures de gloire fut très actif auprès des jeunes. Il avait son siège au Bar des Joyeux et il est à l'origine de la construction du stade Paul Prieur, du nom de l'un de ses joueurs qui s'était tué dans un accident d'avion. Noter que le terme de "joyeux" évoque à la fois les bataillons d'Afrique et les bagnards dont les chaînes traversaient le village pour aller embarquer à Toulon.
Les plus vieux documents concernant cette association sont déposées aux archives départementales à Marseille. On peut y retrouver les premiers statuts, la liste de membres fondateurs et quelques courriers intéressants très épars.
Parmi les meilleurs joueurs au cours du temps: Les Théagno, Pierre Grand, Noziglia (dit Chinchet, c'est du pain frotté à l'ail), Reynier (dit Roulette parcequ'il conduisait des camions) et le buteur Bruno Granelli.

JSF.jpg (81790 octets)

 

Ci-dessus l'équipe en 1922, la fille de l'un des joueurs, Pierre Grand, a reconnu le team dans sa totalité.
En haut: Louis Pisson, Lazare Chayne, Henri Richaud, André Dépousier (entraîneur). Au milieu : Noziglia dit Chinchet (ancien boucher), Marcel Rey, Maurice Etienne. Au premier plan : Auguste Théagno, Boyer, Lafoi, Pierre Grand, Daniel Olive.
Le football à Fuveau, c'était cela, peu de moyens mais un cœur énorme.
Une anecdote concernant le stade Paul Prieur. En 1965, le rugby-club fuvelain avait été créé. Avant chaque match, la totalité des équipes présentes, locaux et visiteurs se mettaient en ligne dans la largeur du terrain et en effectuaient la traversée un seau à la main en ramassant les pierres qui se trouvaient sur leur passage ! Ce terrain avait été acheté à l'époque par le joueur  Henry Richaud, le grand-père des Jampy précisément pour en faire un terrain de foot, on imagine mal pareil acte de bénévolat cent ans plus tard !
En cliquant sur son nom, vous trouverez la photo et l'histoire de Paul Prieur.