Le grain de blé

 

Dans son livre « Lei Fuvelenco » et à la page quatre-vingt-cinq de l’édition originale, Eugène Long nous conte une plaisante histoire intitulée « Lou gran de blad », « Le grain de blé ». Elle est inspirée de la célèbre légende indienne qui voulait qu’un émir paie en mettant un grain de blé sur la première case d’un jeu d’échecs et en double le nombre chaque jour sur les cases  suivantes jusqu’à remplir toutes les cases, soit soixante-quatre, ce qui devait aboutir à remplir plusieurs bateaux qui feraient cote à cote le tour de la terre.

Un paysan Fuvelain avait proposé le même marché au comte De Boutassy seigneur de Château-l’Arc simplement sur les trente jours d’un mois. La galéjade du poète était inspirée d’une histoire vraie et le malicieux paysan fut désormais surnommé « le grain de blé ». Le nom d’une terre de notre homme était resté dans les mémoires et était appelée « le grain de blé ». Elle à malheureusement disparu car elle se trouvait au niveau de la barre de péage de l’autoroute à La Barque. La terre est sous l’asphalte mais la mémoire reste …

Retour au sommaire

Retour aux anecdotes