Chemin de La Galère

Retour au sommaire

Retour à « Pourquoi ma rue ? »

 

galere1.JPG (42425 octets)

Voilà le chemin qui vous mène jusques aux confins sud de la commune et précisément au Domaine de la Galère, grande propriété enclose à usage de piste de 4x4 et chasse privée, à cheval sur les territoires de Fuveau et Belcodène.

 

Voici le détail de la carte de Cassini qui situe le domaine au confins des communes de Fuveau, Gréasque et Belcodène.
La galère, simplement parcequ'au cours des dix-septième et dix-huitième siècles, ce domaine était une étape pour les chaînes de forcats en route vers le bagne de Toulon et les galères. Avant de prendre le nom de "La Galère", le domaine était dénommé les Grands Lauds.
Le chemin de La Galère part du rond-point de la Croix du Goï où se rejoignent aussi le chemin de la Foux,  la route du Stade et le chemin du Goi. Avant d'être plus justement nommé chemin de la Galère, il était appelé route de Nice. Voilà une ville qui devait susciter bien des rêves à Fuveau car, rappelons-le, la principale artère du village, actuelle rue Nationale était nommée rue de Nice.

croix_du_goi.JPG (175309 octets)

Cette croix majestueuse et en bois dite Croix du Goi, en français Croix du Boiteux, a remplacé dans les années 1980 une ancienne croix, peut-être une croix de mission, fort décrépite qui se situait au même emplacement. Trois autres croix de mission d'origine subsistent à Fuveau, l'une rue du nord près de la menuiserie Véra, une au début du chemin d'Aix près du cimetière et une autre au bout du chemin de Masse. Elles évoquent le souvenir de Monseigneur de Mazenod.
Mais la croix du Goi, pourquoi ? On disait que c'était un boiteux, en provençal goi, qui l'avait détruite par vengeance contre le Dieu qui l'avait affublé de  sa claudication.

Une question ? Un commentaire ?  jfber.fuveau@wanadoo.fr