ENCORE DES CARTES POSTALES

Retour au sommaire général

Retour au sommaire vieilles photos et cartes postales

Les "baragnes"


Cette vue est très intéressante non pas par les bâtiments mais par les arbrisseaux que nous apercevons au bout de l'actuelle rue Chanoine Moisan, rue d'Aix à l'époque de la photo. Ceux-ci poussaient sur une bande de terrain d'une centaine de mètres tout près des écoles: école libre, actuelle Maison pour Tous, école laïque, actuelle mairie. Les enfants adoraient jouer dans ces buissons qu'ils appelaient les "baragnes" du provençal baragno qui désigne une haie permettant un passage, en l'occurrence vers les "vieux quartiers" du haut du village.  Quant à la lourde charrette qui est stationnée à l'ombre, elle transporte peut-être le "torpilleur" nom donné à la cuve qui permettait le ramassage des excréments de nos ancêtres. Pour vous faire une idée plus précise, cliquez ici sur un lien vers la page des déversoirs.

   

 

Voici dans son état quasiment neuf la statue de l'instituteur Verminck qui provenait du Château de Calissane sur la commune de Lançon-de-Provence alors propriété de son fils devenu armateur. On remarquera qu'elle était entourée de grilles de protection enlevées vers l'an 2000 sous la municipalité Andrieux.  Ces photos m'ont été confiées par Joël Honorat.

758 L'église C.jpg (316497 octets)

La plus intéressante de ces cartes postales représentant la place Verminck, c'est celle-ci, colorisée. Elle a été prise par Lacour, photographe à Marseille peu après l'installation de la statue en 1902 et fait partie d'une série connue. On remarquera le rocher qui affleure encore devant l'église et à gauche, l'arrière de l'immeuble qui est occupé par différents médecins depuis cette époque jusqu'à nos jours. Les travaux en cours témoignent d'une mise en place récente.


Une vue générale prise de "l'aire de Léon",  la rue au premier plan est la rue du Midi et la grosse maison au premier plan était celle de Madeleine Rébuffat.


La même en couleur.


Une photo classique de l'église sur laquelle on admirera les voitures de luxe qui stationnent. Celle du premier plan appartenait au docteur Bourgeois-Gavardin.


Jolie vue de l'avenue Célestin Barthélémy bien dégagée prise en 1912 et adressée par son homonyme Célestin Barthélémy à un correspondant anglais.

Retour au sommaire       

Une question ? Un commentaire ?   jfber.fuveau@wanadoo.fr