Croix de Lorraine et Durili

Lire la fin de l'article avant de poursuivre !

Retour au sommaire

Retour aux anecdotes (page 3)

Ce "graffiti" est dû à un certain Durili Jean-Baptiste Napoléon, conseiller municipal corse et hâbleur dans les années troubles de l'occupation. C'est aussi un palimpseste ! Les allemands avaient peint une marque de reconnaissance de leur découpage de zone :  KN4A sur ce mur au bout de la rue du 4 septembre. Notre DURILI, en forme de vengeance avait passé une couche de peinture rouge sur ce sigle et avait ajouté un symbole fort à côté : la croix de Lorraine. La chimie, là aussi, a fait ressortir plusieurs années après, le sigle allemand que DURILI croyait avoir recouvert pour toujours et pourtant, cette peinture était connue pour être la plus résistante et de meilleure qualité, elle était utilisée surtout pour les cuisines.

Durili et son épouse née Augusta Grégoire.

durili_edited.jpg (228011 octets)

Triste fin pour ce "monument" de la mémoire fuvelaine. Au cours de l'automne 2011, le nouveau propriétaire de l'immeuble, dans un but de rénovation, a décidé de crépir toutes les facades dont celle qui arborait cette précieuse relique et, en une minute, tout a disparu. Mairie, propriétaire, agents immobiliers, associations peuvent se renvoyer la responsabilité, le résultat est là. Les journées du patrimoine, si elles perdurent par-delà cet incident, seront sérieusement amputées et, à Fuveau, perdront une grande partie de leur charme.

Une question ?  jfber.fuveau@wanadoo.fr