Cartes postales diverses de Fuveau

Avec petits commentaires.

 

Retour au sommaire général

Retour au sommaire des photos et cartes postales anciennes

croix_calad.jpg (66283 octets)

Une carte postale représentant la croix de mission dite croix de la Calade dans le virage après l'actuel cimetière.   Elle a été érigée après la mission préchée par le père Mazenod en 1816.

Avenue C Barthelémy.jpg (30659 octets)

Jour de réception d'un personnage politique important au début  des années 1900. Cette scéne est classique mais l'original de cette carte est rare. Son éditeur, Nouveau n'est pas un éditeur classique pour Fuveau. Voilà l'avenue Célestin Barthélémy sous un jour curieux avec la gare au fond. L'immeuble que vous verrez sur la photo suivante n'existait pas.


C'est l'actuelle avenue Célestin Barthélémy prise à partir de l'ancienne gare et qui s'appelait encore jusqu'au bout Boulevard Loubet. Elle est coloriséeavec la technique des années 20. L'immeuble Rebolle Radio-télé est le dernier que l'on voit construit. On remarquera que les chevaux des rouliers portent des colliers à la mode sarrasine.

image.jpg (105239 octets)

Même photo, même éditeur mais en noir et blanc.

image.jpg (72314 octets)

La même carte postale (verso) celle-ci a été envoyée en 1925 par le chanoine Moisan.

image.jpg (108485 octets)

Une autre vue de l'arrivée du train en gare, éditions Cliché Perret dont on peut retracer l'histoire en totalité. Elle a été prise le 17 février 1906, la neige était là, à l'occasion du passage à Fuveau du ministre des Colonies de l'époque Etienne Clémentel  venu surtout pour préparer l'exposition coloniale de Marseille. La foule qui l'attend est composée de nombreux mineurs contestataires. Cette carte a été adressée au futur abbé Jourdan, dit abbé Toutou, par l'abbé Moisan le 04 septembre de la même année comme en témoigne le verso ci-dessous.

image.jpg (92195 octets)

 


wpe4.jpg (42366 octets)

L'école laïque de filles était située sur l'emplacement de l'actuelle mairie, cette photo est donc prise dans la cour derrière l'hôtel de ville actuel. 

Ce bâtiment, certes fort réaménagé, n'est rien moins que la mairie actuelle et ci-dessous sous un autre angle.





Une photo colorisée éditions Lacour, parmi les classiques du vieux Fuveau voire du Fuveau disparu : l'entrée du train en gare. Même remarque que précédemment, rien n'évoque le souvenir évanescent de celle-ci.

 Le boulevard Loubet n'a pratiquement pas changé depuis un siècle tout au moins vu sous cet angle c'est à dire  partir du cours Leydet. La carte qui date de 1906 a été expédiée de La Barque le 28 12 1907. Au premier plan à gauche l'immeuble de la pharmacie  puis l'actuel bureau d'assurance. On remarquera au centre de la rue des "pètes" de cheval. Le village a eu son "ramasse-pètes" jusqu'à la fin des années 50. Le dernier était surnommé Popaul. Au fond, la gare fraîchement inaugurée. 

Ces quelques cartes postales m'ont été aimablement confiées par Jean Michel Dellasta

Sur cette carte plus rare, due à l'éditeur Genouillat (ancre marine) on constate que la pâtisserie n'existe pas encore, c'est provisoirement un café.

Ci-dessous d'autres vues générales du vieux village

A partir de "l'aire de Rémy" route de Belcodène. Au premier plan l'actuelle rue des acacias.


A partir du Chemin de Masse en 1930 cette vue de très mauvaise qualité éditée par le Bar-Tabacs Bertin-Suzanne, ça se vendait car-même !


A partir de "l'aire de Lagier" près du cimetière quartier la Calade.


Presque la même de 1943 à moitié colorisée édition Cim pour le Bar-Tabacs  Pignatel... le timbre est passé à 60 centimes en dépit de l'effigie aux étoiles ternies.

Carte postale de l'entre-deux-guerres assez rare et intéressante à plus d'un titre. L'actuelle rue Nationale anciennement rue de Nice était la plus importante rue de Fuveau intra-muros. De tous temps surnommée la "traverse Roumpo-cuou", casse cul, par tous les villageois car étroite et mal orientée elle a toujours été et reste particulièrement glissante. On remarquera les deux vide-tinettes ou déversoirs qui permettaient de vider les excréments directement par la fenêtre.

Sommaire.jpg (53654 octets)

L'actuelle rue de la République en février 1906 on remarquera, à gauche, toutes les treilles qui égayaient une grande partie des facades bien exposées. Actuellement au village à notre connaissance, une seule treille subsiste, celle de la maison Audisio dans le virage de la rue Rondet. Cliquez pour la voir

              Retour au sommaire du site historique de Fuveau

 
Autre page de cartes postales

Une question ? Un commentaire ?   jfber.fuveau@wanadoo.fr

Retour à la page de garde du site