Une phrase mémorable

Retour au sommaire

Retour à la page de Château-l'Arc

Retour aux anecdotes

Sans parler de mot historique, une phrase mémorable a été prononcée à Château-l'Arc, peut-être un apophtegme qui est parvenu jusqu'à nous.
Pendant une bonne moitié du dix-septième siècle, Joseph Ignace de Boutassy régnait sur le domaine de Château-l'Arc dénommé Château Lar en ce temps là. Il avait épousé une maîtresse-femme en la personne de Gabrielle Marguerite de Guérin de Rousset. Celle-ci lui réclamait régulièrement la construction d'un château qui soit bien à elle.
Il s'exécuta ou crut s'exécuter en construisant l'actuel domaine de Vaublanc sur une terre très voisine du Château que l'on atteint par le haut du parc du château justement aux allées de Vaublanc, domaine agricole présentant trois étages et toujours visible (pour combien de temps ?). C'était une grande et belle ferme aux allures imposantes qui, à coup sûr, aurait pu apporter de belles rentes à sa propriétaire. Mais la Dame voulait un Château. En guise de remerciement pour ce royal cadeau elle eut cette phrase mémorable exprimée dans le provençal de l'époque : "Voulieu un castéou, m'as fa un pouciou" Je voulais un château, vous m'avez fait une porcherie...