Charles Joseph VERMINCK       


 

Retour au sommaire
Sur cette carte postale colorisée de 1908, voici l'église et la statue en bronze de Charles Verminck qui lui fait face.
Hormis les statues à caractère religieux et le petit buste de Leydet sur la fontaine du Cours, c'est bien le seul personnage statufié du village.
Un belge statufié à Fuveau ! Ceci mérite quelques explications historiques.

Charles Joseph VERMINCK est né le 17 octobre 1799 à Poperinge en Belgique, gros bourg proche de la frontière française. On trouve également les graphies Poperingue et Poperinghe.

Orphelin à l'âge de cinq ans, il est élevé par le prêtre du lieu et ne connaît que la langue flamande. Il apprend la musique et l'orgue en particulier. Décidé à préparer la prêtrise il se retrouve d'abord en Picardie chez les trappistes puis à Mortagne dans l'Orne où il perfectionne ses connaissances en français et en latin. Une rencontre avec des Frères Gris, le mène vers Montrouge près de Paris où cette communauté a un couvent et dans la continuité, il se retrouve à Luynes près d'Aix-en- Provence où la dite communauté possède également un monastère. Le quartier des Frères Gris existe toujours entre Luynes et Aix. Il pose pied en Provence le 28 avril 1817. Il se sent plus attiré vers l'enseignement que vers le sacerdoce et parvient à obtenir d'enseigner dans quelques familles de Fuveau grâce à l'abbé Eymeric alors curé de la paroisse. Il obtient un tel succès que le 20 février 1824, il parvient à ouvrir la première école du village dans l'ancien château des Peysonnel, actuel Cercle Saint- Michel et à cette occasion il s'installe à Fuveau dans la rue des Lices actuelle rue Barthélémy Niollon. Il achète même une partie du Château pour prendre des élèves en pension et donne des cours du soir aux adultes. Il ne tarde pas à trouver l'âme sœur en la personne de Magdeleine Virginie BLANC née à Fuveau le 25 mars 1806 qu'il épouse le 21 novembre 1825. Elle lui donnera 13 enfants tous nés à Fuveau.

Charles Auguste Joseph né le 21 04 1827, armateur et bienfaiteur du village qui commanda la statue de son père.

Joseph Alexandre né le 30 09 1828

François Marius Frédéric né le 01 03 1830

Henriette Appolonie Magdeleine née le 10 03 1832

Joséphine Caroline née le 12 01 1834

Julienne Caroline Joseph née le 19 01 1836

Louis Charles Joseph né le 09 03 1837

Michel Marius Joseph né le 29 04 1838 

Victorine Jéromine Joséphine née le 30 04 1840

Félicie Appolonie Alexandrine née le 20 11 1842

Rose Henriette née le 23 12 1843

Marie Michèle Joséphine née le 05 03 1846

Casimir Marius Charles né le 15 03 1848

Malheureusement il perd son épouse le 17 12 1849 mais son action pour l'enseignement de la jeunesse du village continue au moins jusqu'en 1860 quoique d'autres écoles se soient ouvertes entre-temps.

Il meurt chez son fils aîné à Marseille le 01 mars 1880. Ce dernier commande alors la statue de bronze que nous connaissons pour la mettre d'abord devant son château à Calissane près de La Fare-les-Oliviers mais sur la commune de Lançon. Lors de la vente dudit château en 1902, il la fait transporter pour orner la place de l'église devenue à cette occasion place Verminck.

    


La statue de Charles Verminck dans son emplacement originel au château de Calissane

 


Nouvelle de mai 2003: : les hasards de la vie et les nécessités du travail ont conduit un descendant de notre illustre instituteur à s'installer tout récemment au village.

NB: d'autres vieilles photos de la statue de Verminck sont dans la page " encore des cartes postales"

Une question ? Un commentaire ?  jfber.fuveau@wanadoo.fr

Retour à la page de garde du site.